Le match d'après...

Le match d'après. C'était le match d'après le premier quintuplé de l'Histoire de la Ligue des Champions, réalisé mercredi par Messi. Le match d'après ce 7-1 infligé au Bayer Leverkusen. Un match à l'extérieur, tant redouté par la Pep team qui a déjà perdu 16 points hors de ses bases. Le Barça se déplaçait à Santander, pour y affronter le Racing dans son stade du Sardinero (« le Sardinier »), situé dans le quartier du même nom, aussi connu pour sa plage. Et ce soir, le Sardinero portait bien son nom, plein à craquer, même s'il était bien plus digne d'un champ de patate Royco qu'une boite de conserve Petit Navire. Les jardiniers avaient, en effet, bien pris la peine de ne pas prendre soin de la pelouse pour l’agrémenter de petites mottes de terre.

Qu'importe, le Barça devait gagner pour rester à 10 points d'un Real à nouveau bien aidé par le corps arbitral hier soir. Privé de Piqué, suspendu, et d'Abidieu, blessé, Pep avait décidé de ressortir le 3-4-3 des cartons. Alves et Puyi entouraient Masche. Busi, Xavi, Iniesta et Cesc composaient le milieu made in cantera. Devant, Leo tenait sa place alors que Pedro et Cuenca allaient sniffer les lignes blanches. Sur le terrain, la stratégie allait bien sûr évoluer. Busi secondant souvent Masche dans l'axe et Puyi couvrant tant bien que mal, malgré sa blessure, le poste de latéral gauche.

 

On pouvait penser des Barcelonais décontracté après le succès européen, il n'en est rien. Et c'est Pedrito, notre coureur de short-track préféré, qui tire le premier, avec une frappe enroulée qui flirte avec le poteau gauche de Mario Fernandez. Comme à l'accoutumée, les hôtes du Barça avaient choisi l'option Bigmat, parpaings et ciment, pour contrer les catalans. Jérôme Fernandez et David Barrufet auront donc apprécié en grands connaisseurs la version handball du FCB. Comme souvent, ce sont des coups de génies qui offriront les meilleures occasions. Et Iniesta sort de son chapeau un une balle piquée tout en toucher, où Mario se voie seconder par sa barre. Il n'aura besoin de personne pour détourner le coup-franc de Messi, Brigitte Bardot approuve. Mais c'est bien D10S qui ouvre le score à la demi-heure de jeu. Iniesta se sort des tranchées cantabres pour servir Cesc, qui arrive à remettre au centre. Messi se jette et ouvre le score. Pas plus dans cette première mi-temps marquée par les nombreux tacles, parfois à la limite de l'exclusion.

 

La seconde mi-temps sera la copie de la première, avec un Barça serein et tranquille, confisquant le ballon plus de 75% du temps. Quelques accélérations viendront perturber un second acte aussi rythmé qu'une émission des Chiffres et des Lettres. Sur un coup de lettres, après une action entre Alves et Iniesta, Cuenca surgit pour conclure mais le gardien du Racing repousse sur Cesc, qui tente de la tête un sombrero sur Cisma. Ce dernier retient l'originaire d'Arenys. Monsieur Del Cerro Grande siffle. Leo transforme pour son septième but de la semaine. Soit un but par jour, pour ceux qui aiment les stats peu utiles. La suite du match sera une série de ratés par les jeunes catalans. Cuenca, Tello puis Pedro décident de ne pas aggraver le score. On peut les en remercier. Sans leurs tergiversations, le Barça auraient pu s'en sortir plus largement. Avec cette réussite qui ferait pallir Umut Bulut devant la cage adverse, les catalans finiront donc le match sur ce 2-0, grâce à Messi, qui dépasse la barre des 50 buts cette saison.

 

Les Barcelonais profiteront encore d'une semaine de repos, troublée par le tirage au sort des quarts de la Champions vendredi, avant le choc à Séville samedi, pour faire oublier le match nul de l'aller et le pénalty... raté de Messi. Le match au Sanchez Pizjuan sera le premier d'une nouvelle série de matchs tous les 3 jours, avec 9 confrontations en un mois.

 

D'ici-là, des nouvelles vignettes Panini, avec l'arrivée des attaquants ! Et la surprise... on a dépassé les 100 fans !

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....