Le neveu de Rigobert

Alexandre Song est issu d’une famille de 28 enfants. Autant dire que le papa n’était pas particulièrement adepte de la sieste, ou en tout cas pas de la sieste en solitaire. En hommage à ses 17 sœurs, Alex portait le numéro 17 à Arsenal. Il portera le 25 à Barcelone, et on espère que ce n’est pas un clin d’œil aux 25 gamins qu’il espère avoir, ce qui augmenterait sensiblement le risque de pubalgie pour l'indomptable roi des animaux qu'il est.

Au rayon fierté familiale, Alex peut également s’enorgueillir de compter parmi ses tontons le vieux Rigobert, une légende au Cameroun, qui aura trimballé ses tacles virils et ses relances suspectes de Metz à Tranbzonspor, en passant par le RC Lens ou Cologne..

 

Cherchant un substituant à Seydou Keita, le Barça a donc choisi de recruter Camerounais (les coiffures fantaisies en bonus), et donc de respecter les quotas de mecs qui partiront à la CAN au mois de janvier. Histoire d’être certain que cela pose problème au cœur de l’hiver, au moment où le biceps fémoral d’Iniesta criera repos, où le mollet de Xavi ne pourra plus absorber sa 23ème infiltration de la saison, où Busquets purgera une suspension de 3 matches pour redondances de simulations outrancières (mon ex, pour des voies de fait similaires, n’a jamais été suspendue, ni attachée, ni… passons). Bref, à ce moment de l’année où Tito aura besoin de s’appuyer sur le jeu de Song, ce savant mélange de physicalité, developpée dans les venteux et pluvieux bocages britanniques, et de première passe vers l’avant tranchante comme les a toujours aimées la Wengue, le joueur défendra le maillot vert de son pays au voisinage de l'équateur. D’ailleurs, about son récent passé de gunner, Alex a accroché à son palmarès, à défaut de titres (ce qui est un peu redondant avec le début de la phrase puisque j’ai déjà mentionné qu’il portait le maillot d’Arsenal), une sympathique brochette de passes décisives ciselées. La plupart pour v. Persie, c’est dire la générosité du bonhomme, qui n’hésite donc pas, le cœur sur la main, à filer du caviar aux gros cochons hypertrophiés du globe avec de sérieux penchants pour la traîtrise en réunion.

 

 

Alex Song est donc un joueur pétri de qualités, en plus d’être aujourd’hui habillé d’un superbe maillot (s’entend au sens figuré, pas au sens propre). Mais Alex Song a deux gros problèmes. Le premier, c’est que son nom de famille va l’exposer dans ces colonnes à toute une pléiade de jeux de mots douteux d’inspiration vaguement mélomane (on voit d’ici arriver les Redemption Song, Song of Freedom, This is my Song…). Le second, et ça risque d’être plus ennuyeux pour l’intéressé, c’est que le Barça a peut-être recruté un joueur trop fort pour le rôle de complément auquel il est destiné. Mascherano était aussi venu pour jouer devant la défense et a dû reculer, devant le jeu au pied une fois l’an chaotique de VV, pour trouver du temps de jeu. Peut-être qu’il devra, lui aussi, redescendre faire la pige dans la charnière pour renflouer le secteur de jeu le plus pauvre quantitativement, et paradoxalement celui qui n’a pas été renforcé pour ce mercato.

Un axe central (le grand copain du côté latéral) qui ne devrait pas être le terrain d’expression de Fontas, enjoint en des termes proches de la Loulounicollinite (« Le club n’est pas là pour faire du social ») par Tito de faire ses valises, en compagnie de Dos Santos et Afellay.

Et puisqu’on en est à évoquer les changements de maillots, notons le gros coup de nos amis livides qui ont attiré à Bernabeu la star à damiers Luka Modric, l’heureux équilibre entre pieds soyeux et tarin dégueulasse. Qui sera chargé de faire oublier, à la construction du jeu, l’héritage de Kaka et de Nuri Sahin. Ce qui s’annonce vraiment très compliqué…

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....