Des places à prendre

Remontada. Le seul mot qui régnait dans la bouche des culés et en une des journaux catalans. Vous l’aurez compris, la réception de la lanterne rouge hier soir ne prenait pas forcément une place énorme dans les esprits blaugrana. A vrai dire, personne ne s’inquiétait avant la rencontre contre le Depor, qui a déjà un pied et quelques orteils en Liga Adelante. Pas étonnant quand ton meneur de jeu joue avec un déambulateur, même s’il a de l’or dans les pieds.

Profitant de l’importance secondaire de ce match, Jordi a saisi l'opportunité de faire tourner et de mettre en concurrence les joueurs qui n’ont pas encore validé leur ticket pour le match de mardi. En effet, dans la composition de départ, seul Dani Alves semble l’avoir déjà composté. Masche et Puyol se battent pour décrocher le siège mitoyen à celui de Shakiro. Cesc, Villa, voire Alexis ou Thiago sont, eux, en balance pour le strapontin libre dans le secteur offensif. La Tresse, Adriano et Song n’ont eux que peu de chance de détrôner les habituels titulaires de leurs postes. Reste à savoir si Roura et Vilanova ont déjà leur onze en tête où s’il pourra être modifié en fonction des performances du soir.

Dani Alves, tellement n'brick
Dani Alves, tellement n'brick

Très vite, le schéma ordinaire des matches au Nou se met en place. Les blaugrana font tourner une balle que les coruñeses ont du mal à récupérer. Thiago prend rapidement les commandes de l’orchestre, qu’il dirige avec pas mal d'idées mais quelques déchets. Malheureusement, ses deux acolytes du milieu, Song et Cesc, sont un brin moins dans le tempo. Devant, on sent que les feux-folets veulent marquer des points à l’orée du retour de Champions. Tour à tour, mais rarement ensemble, les trois attaquants vont essayer de tirer leur épingle du jeu. A ce petit jeu, c’est le Chilien qui va remporter la palme. Sur un centre délicieux de Dani Alves, Faudel plante une tête piquée qui ne laisse que peu de chance à Aranzubia. Il concrétise sa première occasion là où les autres ont failli. Tello a touché le montant droit du portier galicien, avant que Cesc et surtout Villa ne vendangent deux monstrueuses actions de but. Le score à la pause est donc flatteur pour le Depor qui n’aura pas cadré un seul tir vers la cage de Pinto.

Comme souvent, la seconde période va frôler l’ennui. Les attaquants n’arrivent pas à se mettre en situation devant Aranzubia et les milieux n’insufflent pas un rythme intéressant. La Roure décide alors de faire rentrer Messi, Iniesta puis Busquets pour dynamiser l’entre jeu. Leo se voit donc offrir une petite demi-heure pour continuer sa fantastique série de matchs scorants. Dix minutes lui suffiront pour trouver le chemin des filets après que le gardien a relâché la gonfle sur un tir lointain d’Iniesta. En position de hors-jeu sur la frappe du Cerveau, l’Argentin doit attendre pour ouvrir son compteur. D10S combine avec tous ces partenaires pour trouver la faille mais rate sa frappe du droit sur un service de Dani. Le but arrivera finalement après une action magistrale, où son une-deux avec Alexis se conclut par une pichenette onctueuse par-dessus Aranzubia. Messi inscrit donc là son 27ème but sur les 17 derniers matchs de Liga, dans lesquels il a marqué au moins une fois. Et aligne une ligne à sa ligne « Records » du Guiness Book.

 

Le Barça signe là une victoire facile mais sans brio. Mais en gardant la cage de Pinto inviolée, une première depuis deux mois. Surtout, les Blaugrana l’emporte sur le score de 2-0, synonyme de prolongations mardi soir et pour lequel pas mal de socios signeraient. Si le staff catalan se base sur ce match, sans doute que Puyi et Alexis ont gagné leur place sur le paperboard. Voire même Thiago plus que Cesc s’il fallait remplacer Xavi, en délicatesse avec ses membres inférieurs. Mais, globalement, ceux qui jouaient une titularisation face au Milan n’ont pas montré une volonté suffisante pour se gagner la place sur le champ. Les méninges de Tito et Jordi vont tourner à plein tubes d’ici à mardi soir pour délivrer la compo la plus à même de passer les quarts. Blograna aussi cherche des idées pour vaincre Milan, dont vous pourrez profiter dès demain.

Mais en attendant, on passe à la notation.

 

_____________________________________________________________________________

 

LE CLIENT :

Un but et un assist, Alexis mérite le titre. Souvent critiqué, à raison, ces derniers temps, le Chilien a rendu une copie parfaite.

 

Nominés : Alves a encore montré sa grande forme du moment. Et D10S a planté un énième pion en Liga. Leo, on veut le même mardi. Puyol a ressorti sa grinta et ses interventions top niveau.

 

LE BIALES :

Chef d’orchestre en première mi-temps, Thiago a souvent décanté le jeu en première mais s’est encore laissé aller sur quelques passes approximatives.

 

Nominés : Masche, Adriano et Song ont passé un match quelconque, comme l’entrée de Busi et Iniesta, malgré quelques fulgurances du Cerveau.

 

LE CASPER :

La Tresse aurait pu passer sa soirée dans son studio d’enregistrement, ça aurait été pareil.

 

LE CAGOLIN :

Méconnaissable dans le jeu et surtout devant le but, Villa n’a surement pas gagné des points auprès de ses coachs. Tello a fait regretter à Manuel Pablo d’être de 15 ans son ainé quelques minutes, avant de sombrer.

 

A demain pour une montée en puissance vers Milan. Endavant per la remuntada !

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....