Les clés du quart (2/2)

Selon les statistiques, qui pleuvent actuellement sur les allées du Nou, le Barça n'a que très peu de chances de s'imposer ce soir et de s'ouvrir la porte des quarts de finale. Pire, personne n'a jamais su remoner à domicile un 2-0 concédé loin de la piaule. Même si les arts de Philippe Doucet sont vénérables, on peut se permettre de croire en une soirée magique qui viendra défier les chiffres.

Force est de constater que le schéma habituel du Barça n’a pas fonctionné à l’aller, ni dans les Clasicos d’ailleurs. En partant de ce postulat, on peut se dire que le Barça pourra tenter de mourir avec ses idées (d'accord, mais de mort lente...) ou innover.

Il faudrait être doué d'un pouvoir PacoRabanien ou muni d'une boulle de cristal pour deviner l'alineacion concotée par Tito et Jordi. Même s'il est possible d'imaginer ce qui se trament dans leurs encéphales. En bonus, comme tout culer, a son idée de la formation a adopter pour faire tomber le Milan.

Ce que Roura va surement faire

Les onze de départ se sont souvent succédé sans grand changement ses derniers temps. On pouvait même dégager un onze type lors du mois de janvier, aligné plusieurs fois d’affilée, en Liga et en Copa. Si les techniciens du Barça s’évertuent dans cette idée là, la composition pourrait ressembler à cela.


Il parait certain que certains cadres ont leur place assurée sur la feuille de match UEFA ce soir à 20h45. On peut même jouer notre main gauche sur le fait que Le Double V, Alves, Piqué, Alba, Busquets, Xavi, Iniesta et Leo débuteront demain, s’ils sont tous en pleine possession de leurs moyens. Il reste donc trois postes à combler.

 

Le schéma le plus classique offrirait le capitanat et une place de central à Puyol et les deux postes à coté de Leo seraient convoités par Pedro, Alexis, Tello, Villa et Cesc. Dans l’ordre de probabilité, si on s’en tient aux dernières sorties. Dans l’absolu, Pedro semble le plus probable même si ces dernières prestations laissent à désirer. Villa et Cesc ne semblent plus en odeur de sainteté en ces temps de conclave. Aussi bizarre que cela puisse paraître, Alexis, très bon samedi soir, pourrait tenir la corde malgré son manque de réalisme chronique cette saison. Enfin, le virevoltant Tello pourrait être choisi pour déséquilibrer la défense milanaise.

 

Ce manque de certitudes devant pourrait pousser les coachs à faire monter d’un cran Dani Alves, notre meilleur ailier et passeur en 2013. Si la mobylette carioca passe en attaque, sa place arrière serait donc vacante, pour deux solutions supplémentaires. Le match aller a laissé un constant terrible, celui du manque de rapidité de nos deux centraux. Incorporer Alex Song, puissant et assez vif, en charnière pourrait donner une autre corde à un famélique arc de solutions défensives. Puyol pourrait glisser dans le flanc droit, ce qui permettrait de garder ses qualités de gagneurs et de finisseurs de la tête. Adriano, le couteau-suisse, déjà utilisé cette saison à droite et dans l'axe, est également candidat aux deux postes.

Ce que Blograna tenterait

Les échecs du mois de février amènent une lecture différente aux yeux de Blograna. Le schéma tactique semble désormais connu de tous et plus facilement lisible. Certes, la forme physique du moment a peut-être desservie. Mais on peut au moins pousser la réflexion et imaginer de nouvelles solutions.

 

Un autre constat assez simple est qu’un Llorente n’aurait pas été de trop au match aller. Le 9 qui pourrait peser sur la défense n’existe pas vraiment dans l’effectif actuel. Villa pourrait endosser le costume et se sacrifier pour l’équipe. Un seul bémol, le Guaje n’a pas vraiment le physique d’une tour de contrôle et son état de forme n’est pas au beau fixe.


Alors pourquoi ne pas tenter de trouver ce fameux 9. Les 10 dernières minutes du match de San Siro nous ont livré une idée : Shakiro. Très fort en déviation et habile de ses pieds, Piqué pourrait peser sur la défense centrale et aider ses coéquipiers de petite taille. Atout supplémentaire, il ajouterait au panel offensif blaugrana le centre aérien. On peut alors imaginer un peu en retrait Messi et Fabregas, dont les tirs lointains pourraient grandement servir (solution de plus utilisée dernièrement, surtout par le Don et Cesc, pour faire sortir la défense).

 

L’idée semble saugrenue et on imagine mal voir Waka Waka devant dès le coup d’envoi. Par contre, le choix s’imposera de lui-même dans la dernière demi-heure si le score n’a pas tourné en faveur du Barça.

 

Cette composition peut aussi être déclinée dans un 3-4-3, schéma tendance fin 2011 et depuis tombé en désuétude. Pourtant, pour le match de demain, il aurait son utilité. Avec l’avantage d’avoir un élément de plus en défense, sans pour autant léser le pouvoir offensif. On peut même pousser le vice jusqu’à l’extrême et penser une défense composée de Song, Piqué et Busquets. Une rampe solide et parfaite pour la relance. Thiago et Xavi pourrait alors être les dépositaires du jeu.

 

Au final, si comme tout le laisse à penser le match se déroule sur une prodondeur de 15 mètres dans les 30 derniers, l'organisation de départ aura bien moins d'importance que l'animation, les décalages et les prises de risques...

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....