Vigo-FCB: Celtas Cortos

Liga BBVA, 29ème journée: Celta Vigo - FC Barcelone : 2-2

Buteurs: Insa (37'), Oubiña (88') - Tello (43'), Messi (72')

Comme en France, la presse catalane n’a d’yeux que pour le match de demain soir depuis une semaine. Autant dire que samedi, pas grand monde ne s’intéressait au déplacement à Vigo. Une rencontre qui ne méritait d’être regardé que pour voir Messi marquer pour le 19ème match consécutif et espérer revoir Abi sur une pelouse de Liga, 400 jours après. Un match qui devait rapprocher le Barça du titre. Et pourtant.

Coincé entre la trêve internationale et le Qatar de finale de Champions, ce match en Galice oscillait entre l’intérêt d’un derby de la Garonne et celui d’une émission de seconde partie de soirée sur Arte. Alors, entre l’aller-retour parisien, les artistes ayant sévi en Roja sont laissés au repos. Song, Cesc et Thiago composent le trio recomposé du milieu. Un turn-over qui profite aussi à Montoya et Bartra derrière, ainsi qu’à Tello et Alexis devant. La Tresse bénéficie lui de l’absence suspensatoire de Valdès pour occuper les caisses de Balaidos, où il avait remporté le Zamora en 2006. Promis, même en ce jour de poisson d’avril, cette information ne contient aucune surpercherie. Parmi tous ces seconds couteaux, Piqué et Messi jouent leurs propres rôles, respectivement par manque de solutions et de souci des statistiques.

Cette composition mixte, tirant même sur l’équipe bis, affiche un pâle niveau dès l’entame. Bartra, Montoya et Thiago se relaient dans un spectacle désolant d’approximations. La possession habituelle du Barça est troublée par une foultitude de mauvais choix et les occasions se font rares. Le tableau d’affichage n’est pas dérangé par les quelques actions de part et d’autres. Et Mateu Lahoz n’y apportera aucune aide. Park et Messi s’écroulent dans les surfaces adverses sans faire moufter l’homme en noir.

 

La défense du Barça va donc remédier à la virginité du score. Piqué manque de tromper Pinto d’un dégagement pied gauche malheureux, troublé par les taupes de Balaidos. Alors, en compagnie de Bartra et de Montoya, ils vont laisser le champ libre aux Celestes. Après une action confuse, doublé de flottements défensifs, Natxo Insa, milieu à la coiffure incertaine, ouvre le score d’un pointu. Même au ralenti, on peine à savoir qu’est-ce qui est le plus laid entre son geste et son style capillaire.

Toujours est-il que le Barça est mené chez le 18ème de la BBVA. Pas de panique, le PSG sait aussi perdre à Sochaux. Mais, tout de même, ça fait désordre. Comme depuis le début du match, ce sont Messi et Tello qui vont faire la différence. Leo lance le jeune tatoué qui conclut d’une frappe du droit Thierry-Henryée. Une égalisation qui permet de regagner les vestiaires sur un score de parité, mais qui ne cache pas la faible qualité montrée en première mi-temps.

 

Malheureusement, la causerie de Jean-Pierre Castaldi ne change rien à l’affaire. Les rentrées tardives de Busi, Iniesta et Villa n’apportent pas grand-chose non plus. Et éteignent aussi le rêve de revoir Abi pour le moment. Il faut se contenter des quelques actions et attendre le but de Leo. La 76ème exactement, et un long une-deux avec Tello. Messi conclut du gauche son 43ème but en Liga. Et signe un nouveau record. Avec ce but contre le Celta, l’Argentin boucle la boucle. Il vient de marquer consécutivement contre toutes les équipes de Liga.

 

Oui mais voilà, les Blaugrana ne savent pas se rassurer. En fin de match, Oubiña profite du marquage leste d’Alves pour tromper Pinto et décrocher le point du nul plutôt logique. Un match que personne ne devrait avoir de mal à oublier puisque peu sont ceux qui s’y sont intéressés. Les interrogations se posent plutôt sur la santé d’Alba et de Xavi. Visiblement, le staff catalan a joué le bluff puisque les deux joueurs sont dans le groupe et a priori opérationnels pour le match de demain.

 

On passe à la notation.

 

LE CLIENT :

Nossa, nossa. Assim você me mata. Michel Tello a fait danser l’arrière-garde galicienne. Un but et un assist. Peut-être le ticket pour remplacer Pedro demain…

 

Nominé: L’autre but et l’autre assist pour Leo, qui ne cesse d’agrandir sa liste de records.

 

LE BIALES :

Biales d’encouragement pour Bartra. Très à la peine en première, il a relevé la tête en seconde. La prochaine fois, c’est Cagolin.

 

Nominés : A la rue sur l'ouverture du score, Piqué et Pinto ont sorti un match lambda. Qualité de relance mais 2-3 approximations pour Shakiro, et surtout une entente à trouver avec Bartra.

 

LE CASPER :

Cesc et Alexis ont joué de transparence. Trois jours avant un match où ils pourraient être titulaires, c’est difficilement compréhensible.

 

Nominés : Un match trop lisse pour Song et Alves, pas blanc-blanc sur l'égalisation.

 

LE CAGOLIN :

Le retour d’Alba peut nous réjouir. Martin à gauche, c’est pas Assurencetourix.

 

Nominé : Un match compost de la part de Thiago, qui a produit bien trop de déchets.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....