"Merci Abidal 22"

Les larmes aux yeux, devant l’écran qui affichait « Merci Abidal ». Voilà l’image qu’on gardera de cette conférence de presse. La dernière d’Abidieu en tant que défenseur du Barça. Alors qu’il s’attendait à s’asseoir devant un parterre de journalistes, le Français a eu la surprise de voir débarquer la plantilla au quasi-complet, venue saluer le départ de celui qui aura défendu les couleurs blaugrana pendant six ans.

Le 30 mai dernier, Eric a donc mis un terme à son aventure barcelonaise, dans une conférence de presse dominée par l’émotion. Triste de laisser le club catalan, il a pourtant émis un message d’espoir sur un futur retour dans la cité comtale : « Je m’en vais, mais je reviendrai ». Au moins, on est sûr qu'il n'a pas eu besoin d'engager des pros de la com' pour écrire cette réplique, la même d'ailleurs que celle laissé par Neymar sur un mur du centre d'entrainement de Santos. Une réponse qui reste évasive tout en entretenant un espoir, consensualité du politiquement correct, quand tu nous tiens...  En effet, le latéral français ne s’est pas vu proposer la prolongation de contrat du joueur qu'il souhaite continuer à être, mais un poste de directeur général des écoles de football FC Barcelona dans le monde.

Une décision qu’il regrette. Dans Luis Attaque, jeudi dernier, il est revenu sur cette fin brutale : « Je ne comprends pas, je me suis battu pour eux ». Assurant qu’il se devait d’accepter le choix du club, il a répété plusieurs fois sa déception de devoir s’en aller pour continuer sa carrière de joueur.

 

Pour être honnête, dans cette histoire, Blograna se range plutôt du côté de joueur. Même s’il n’a pas beaucoup contribué à piétiner les pelouses de Liga cette année, il dit lui-même être en pleine possession de des moyens et estime qu'il lui reste encore « quelques saisons » avant de dire stop. Dans les faits, ce sera plutôt deux, éventuellement trois, tout au plus. C’est pourquoi on a du mal à comprendre la volonté du Barça. Il eut été tout a fait possible de lui re-proposer le même deal qu’il y a deux ans. A savoir, un an de contrat et un autre sous réserve de son état de forme, qu'il aurait peut-être même accepté pour un salaire passé au rabot.

 

Le club a sûrement préféré abattre la carte de la sécurité. Abidal émet cette hypothèse : « Le Barça ne me renouvelle pas car il considère qu’il existe un risque qu’il m’arrive quelque chose sur le terrain ». Préférant laisser dans l’esprit des gens que le club a aidé le joueur dans son épreuve contre le cancer. Qu’il ne l’a jamais laissé tomber dans ces temps difficiles. Bref, ne pas risquer de gâcher une superbe vitrine.

Car pour tout le monde, et Eric Abidal en tête, l’histoire commune entre le joueur et le club ne peut être mieux résumée que par un moment : Wembley 2011. Opéré d’une tumeur au foie deux mois plus tôt, il est titulaire en finale de Champions à la surprise générale. En homme de classe mondiale, ce qui le rapproche nettement de George Abitbol, Carles Puyol laisse le Français soulever le premier la Coupe aux Grandes Feuilles, brassard au biceps (le vrai, pas le fémoral). L’image définitive que la Catalogne gardera d’Abidieu.

 

Arrivé avec un palmarès bien garni dans l’Hexagone, il a pris une dimension internationale en s’installant dans l’arrière-garde barcelonaise. Jusqu’à s’imposer comme un maillon indispensable, alliant une technique utile à gauche et une vitesse essentielle dans l’axe. Surtout, un homme devenu un symbole de la bataille contre la maladie. Il le dit lui-même, n’importe qui à sa place se serait battu de la même façon et n’importe quel club aurait supporté son joueur de la même façon. Mais voilà, le sort aura choisi Abidal et le Barça, pour sceller un lien indéfectible entre les deux.

 

Un lien qui irrémédiablement va devoir se distendre. Comme tout le monde lors de la conférence de presse, Blograna est évidemment triste de voir s’en aller une idole. Une idole qui nous aura fait vibrer pendant six ans. Alors, merci pour ces six ans. Bon vent Abi, et reviens-nous vite !

 

 

PS: Retrouvez le (court) passage de Sylve chez Luis dans l'onglet Podcasts!

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....