Barça-Celtic : Six pack abs

Champions League - 6ème journée : FC Barcelona - Celtic Glasgow 6-1

Camp Nou - Buteurs : Piqué (7'), Pedro (40'), Neymar (45', 48', 58'), Tello (72') / Samaras (88')

Pour le dernier match de poule, le Barça a sorti le pack de six face à une équipe qui lui avait donné du fil à retordre ces deux dernières saisons. Des tablettes de chocolat qu’il n’avait exhibé que lors du premier match de Liga.

On connaissait la version château-fort du Celtic Glasgow, ennuyant le Barça au possible lors des trois dernières rencontres. Ce mercredi, le club écossais avait visiblement hissé le drapeau blanc, ouvert le pont-levis et tous les accès à son coffre-fort.

 

Les Blaugrana ont profité de l’aubaine pour régaler le Nou et s’offrir un récital et un bol d’air frais après les revers de la fin novembre. Encore sous la pression de ses suivants, le Barça ne pouvait se permettre de faire autrement que l’emporter. Tata n'a donc pas euleloisir de procéder à un turn-over complet lors du match 6, comme le faisaient jadis Pep et Tito. Il a donc fait avec ce qu’il avait sous le bras. Sur le banc, seul Iniesta semble souffrir de la rotation et laisse sa place à Sergi Roberto, qui se voit offrir de plus en plus de temps de jeu, entre Busi et Xavi.

Neymar se la craque
Neymar se la craque

Assez vite, les Catalans vont mettre la défense du Celtic à feu et à sang. Si Neymar gère mal un 3 contre 2 et Faudel tergiverse un peu trop face à Forster, Piqué ne rate pas l’occasion d’ouvrir le compteur. Les écossais sont asphyxiés et toutes leurs sorties de balle ne dépassent pas la ligne médiane. Mais peu d’occasions franches sont à mettre au crédit des Blaugrana. Si bien qu’ils vont commencer à relâcher leur domination outrancière.

 

Assez imprécis bien que volontaire jusque là, Neymar va abattre ses adversaires du soir sur les cinq dernières minutes de la première période. D’abord sur un service catapulté au premier poteau par Pedro. Puis, sur un caviar de Montoya à la suite d’une action interminable où il n’a qu’à pousser la balle au fond.

Au retour des vestiaires, Junior n’est plus le même. Alors qu’on le sentait rongé par la peur qu’avaient générés les critiques des dernières semaines, Ney fait péter les dribbles et les reins de ses vis-à-vis. Il ne lui faudra qu’un quart d’heure pour faire le hat-trick, golpe do chapéu en VO.

 

A l’instar du premier, son second but arrive après une action de toute beauté. Un une-deux à l’entrée de la surface, initié par une talonnade, se conclut par une frappe du gauche dans la lulu. Par contre, besoin de personne sur son troisième. Un enchainement rateau-petit-pont mystifie Ambrose et le met en bonne position pour battre Forster d’un plat du pied. Un triplé qui aurait pu devenir quadruplé s’il ne s’était pas gêné avec Pedro après son rush.

 

Peut-être sans le savoir, le Barça est en train d’exploser le record du Celtic, qui ne s’était jamais incliné par plus de trois buts en Champions. Rentré depuis dix minutes, Tello va inscrire le dernier jeu du set sur un service d’Adriano.

 

Maitre de son sujet pendant 88 minutes, le Barça va laisser au Celtic une maigre consolation. Un but de l’inévitable Samaras, qui devance la charnière centrale et un Pinto livré à lui-même. Le grec aurait même pu s’offrir un doublé sans le retour de Piqué, coupable de lui avoir laissé un peu d’avance sur l’action.

 

Contre une équipe qui constitue un calvaire habituellement, le Barça a su se faciliter la tâche en marquant dans les dix premières minutes. Avant d’installer son jeu et de refuser le ballon à des écossais inoffensifs et trop vite résignés.

 

Neymar, qui n'avait jamais dépassé l'unité, repart avec le ballon du match. Positionné en 9, d'abord bridé puis relâché, Ney a été efficace. Une qualité à montrer plus souvent, pour devenir un crack et faire taire les critiques.

Retrouvez la notation des joueurs du Barça!

 

Il reste deux matchs à la piaule au Barça avant de finir son année à Getafe. On se retrouve ce week-end pour la réception de Villareal. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....