Barça-Valence: Perfection et déliquescence

Liga BBVA, 22ème journée - FC Barcelona - Valencia CF 2-3

Estadi Camp Nou - Buteurs : Alexis (7'), Messi (sp 54) / Parejo (43'), Piatti (47'), Alcacer (59')

Après un mois de janvier où quatre points ont été abandonnés à l’extérieur, le Barça débutait le mois de février avec une réception de l’ennemi côtier. Un mois dédié aux gros rendez-vous de coupe (demi-finale contre la Sociedad, aller contre City) mal débuté en championnat.

Pourtant, le week-end était prévu pour creuser l’écart avec les ennemis madrilènes. Pendant que ces-derniers allaient devoir affronter les deux clubs basques qui se battent pour la dernière place en Champions, le Barça accueillait le dixième du championnat qui s’est délesté de quelques cadres au mercato d’hiver. Une aubaine donc sur le papier, qui ne s’est pas concrétisé sur le pré.

 

Pour croire encore plus en un beau samedi, Tata avait aligné une équipe fraiche, loin de celle qui s’est amusée contre Levante en milieu de semaine. Seuls Fabregas et Sanchez sont reconduits dans le onze de départ. Les neuf autres forment l’équipe-type du Barça, excepté Iniesta, placé sur le banc. Martino confirme avec cette composition son idée nouvelle sur la place de Messi. Souvent englué dans la demi-lune, Leo redescend plus souvent dans l’entrejeu pour faire office de numéro 10. Dans cette optique, le mister préfère positionner Fabregas, plus à même que Don Andres à venir en poste 9 quand l’Argentin vient plus bas.

C’est d’ailleurs Leo qui vient débloquer très tôt le match. Sur un corner mal repoussé, Busi et Cesc récupèrent la gonfle avant qu’elle n’échoie dans ses pieds. D10S balance un centre-tir puissant devant la cage valencienne. Alexis reprend au second d’un plat du pied écrasé qui finit par lober Alves. Ce but vient confirmer cinq premières minutes où le Barça n’a pas laissé le ballon à son adversaire.

 

La première demi-heure sera du même acabit. Une possession monumentale, des actions de grande classe mais une seule occasion franche avec la tête plongeante d’Alexis, repoussée par Diego Alves. Sans savoir crucifier les Valenciens, le Barça va se faire peur. Sur un corner, VV se troue complètement et on se demande encore comment Ricardo Costa a pu manquer le cadre. La première alerte est vite suivie par la sentence. Après une perte de balle de Busi, Alba pus Sergi lui-même se jettent, à terre et à tort, laissant leur défense en sous-nombre. Parejo joue un long une-deux avec Feghouli pour semer le doute dans les têtes barcelonaises avant la mi-temps.

Le but semble avoir fait du mal au collectif blaugrana. En seconde mi-temps, le Barça sera à côté de ses crampons. Des passes mal ajustées succèdent à des choix pas forcément idoins. Mais, plus que dans la surface ché, le Barça va surtout manquer d’efficacité dans son propre camp. Par deux fois, le danger va venir du côté droit, impulsé par Feghouli. D’abord, sur un centre de Barragan, Piqué ne gagne pas son duel face à Alcacer, qu’il toise pourtant de trente centimètres. Idem pour Alves qui se fait prendre de la tronche par Piatti, qui lobe Valdes. Plus tard, le franco-algérien passe à travers Xavi, Busquets, Masche et Fabregas, bien inoffensifs sur le coup, et sert Alcacer, laissé seul au premier par Piqué.

 

Entre temps, Leo avait débloqué son compteur but, fixé à 8 réalisations depuis la fin octobre. Un pénalty généreux transformé en force dans la lunette de Diego Alves. Ce but du 2-2 avait relancé l’espoir chez les culés. Mais la performance défensive aura été trop faible pour au moins garder le score. Pire, le Barça va perdre les plombs et se voir siffler un nombre de fautes inhabituelles. Et Jordi Alba va écourter son match après avoir écopé d’un second jaune justifié.

Malheureusement, l’escouade d’attaque n’aura pas su faire pencher la balance. Messi aurait pu décrocher le point du nul sur une dernière action magnifique, menée avec Alves et Iniesta. Comme un symbole, Diego Alves dévie légèrement la frappe de La Pulga et annihile les dernières lueurs d’espoir catalan.

 

Après une demi-heure de toute beauté, le match aura été une purge tactico-technique côté Barça. Une efficacité dans les deux surfaces indignes d’un club visant les 100 points en Championnat. Ce soir, le Barça devrait se retrouver derrière les deux clubs de la capitale. Et donc, laisser sa première place qu’il trustait depuis la première journée de l’exercice 2012-2013.

 

Pour (re)voir la Notation, c'est par là.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....