Barça-Rayo : La Notation

Liga BBVA, 24ème journée : FC Barcelona - Rayo Vallecano 6-0

Estadi Camp Nou - Buteurs : Adriano (2'), Messi (35', 67'), Alexis (52'), Pedro (55'), Neymar (89')

Le CLIENT

 

Honnêtement, le match commençait à 20h, mais le client de la soirée était connu dès 17h39, heure à laquelle une barre à 6,16m du plancher des vaches s'est inclinée devant la légende. Renaud L, vainqueur haut la main (et le reste du corps) de la notation.

Pour revenir au match, pas trop compliqué pour les hommes de Martino, soulignons la Performance avec un P majuscule du triangle du milieu. Busquets omniprésent à la récupération, Iniesta et Fabregas magiques dans l'utilisation de la gonfle. Diana Ross doit avoir le sourire, ces trois-là ont resuscité les Supremes.

 

Nominés dans la catégorie : de plus en plus proche de sa plénitude, Messi y est allé d'un nouveau doublé et d'un assist, donnant l'occasion de rafraîchir les stats de l'histoire de la Liga. Enorme, et rassurant. Pas loin d'être transparent en 1ère, Alexis a survolé la seconde mi-temps, avec un but, une passe et une activité plus que pertinente. On a vu plus ou moins l'inverse à gauche avec Pedro, moins actif mais buteur en 2ème période. S'il a par la suite géré son match sans en faire des caisses, Adriano a eu le mérite de simplifier la vie de tout le monde d'entrée. Avec sa frappe de toujours, son clasico a lui. Une fois encore, match plus que propre de la part de Piqué, qui a cette saison pris l'habitude de laver plus blanc que blanc. Mention enfin pour Neymar, de retour au jeu, et de quelle façon, avec cette merveille de rush terminé en lulu...

 

Le BIALES

 

Homme du match à San Sebastian mercredi, Dani Alves est retombé dans ses travers samedi, sans pour autant être mauvais. Il a peu souvent sorti le geste juste avant la pause, et s'est trop contenté de monter jusqu'aux 25 mètres avant de repiquer au centre, alors qu'il excelle lorsqu'il déborde...

 

Nominé dans la catégorie : De plus en plus tranquille le match avançant, Puyol a tout de même semé quelques frayeurs, notamment son raté en début de match qui entraîne la plus grosse occasion Vallecana de la partie.

 

Le CASPER

 

Une double parade de niveau mondial en première mi-temps, puis plus grand chose. Du Valdès égal à lui-même, mais en semi chômage technique.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....