Barça : Avant la fin du marché (partie 2)

Deuxième étape de notre bilan provisoire du mercato, suite à la première partie toujours disponible ici. Où il sera question de Thomas Vermaelen et de milieu de terrain...

 

La défense bis

 

Nous le craignions dans notre édition d'hier (comme ça claque de pouvoir dire "dans notre édition d'hier"), le Barça semble avoir élu Thomas Vermaelen comme nouvelle et dernière recrue en défense centrale. Le tout pour, selon les sources, 19M€, ou 15 + 4M€ de bonus... Ca fait quand même cher le grabataire. Titulaire d'une carte privilège au centre de rééducation d'Arsenal, à défaut d'une place du même nom au coeur du onze de Wenger, le Belge devrait donc pouvoir occuper sereinement le siège laissé vacant par Puyi au service des Urgences de la maison Blaugrana.

Après Mathieu, Vermaelen est donc le second fichaje défensif... Tous deux, de profil similaire (gaucher pouvant jouer également latéral), auront au moins le mérite d'être là, et de venir quantitativement faire le nombre de DC de métier dans l'effectf, ce qui n'était plus le cas depuis 3 saisons. Si l'on juge l'aspect qualitatif, surtout au regard des sommes engagées, on était en droit d'espérer mieux, et l'on peut d'ores et déjà tirer un trait sur nos rêves de voir un crack s'installer à la base du socle défensif culé.

Ces dernières saisons, quand il n'est pas en convalescence, Vermaelen est remplaçant de Mertesacker et Koscielny à l'Emirates, et doublure de papy Van Buyten en sélection... Ce qui laisse pantois. Si, si, quand même un peu. D'autant que le pactole prévu pour harponner Cuadrado risque bien de rester intact, et qu'il aurait pu être réutilisé pour aller débusquer une pointure. Ce seront peut-être donc une trentaine de MEuros destinés à la résorbtion de la dette. Ce sera déjà ça...

Mais honnêtement, cette touche finale vient mettre une nuance plus que maussade sur un recrutement par ailleurs réussi.

 

Milieu de terrain

 

Départ : Fabregas (Chelsea 36M€)

Arrivées : Rakitic (FC Séville 18M€), Rafinha (Celta de Vigo, r.p.)

 

Nous avons laissé le Barça au mois de Mai, en difficulté au milieu, notamment dans l'intensité de ses mouvements triangulaires et dans son pressing. Le repli défensif des mediapuntas n'était pas non plus un modèle du genre, avouons le. Mis en souffrance par la densité de l'entrejeu de l'Atlético, entre autres, le Barça avait exposé ses limites, et appelait donc à un léger lifting. L'incertitude principale entourait la continuité de Xavi. Annoncé dans la charrette qui avait déjà composté les billets de Valdés et Puyol, X6 a finalement décidé de poursuivre l'aventure une année supplémentaire. Héritier naturel d'El de Terrassa en sélection, Koke avait été stabiloté en priorité sur la liste de succession. L'échec de l'opération (une opé à 60 M€, quand même) a redonné du crédit à la candidature de Xavi, qui fera encore partie de la déco la saison qui vient, certainement dans un rôle de numéro 3 parmi les relayeurs. Autre nouveauté, sans en être vraiment une, Mascherano devrait évoluer, pour la première fois depuis son arrivée en 2010, installé dans son fauteuil de prédilection, au volant de la moiss'bat' devant (et non plus en) défense. A priori, le petit chef part comme substitut dans le sillage du grand Serge. A moins que Luis Enrique, que l'on sent taquin et audacieux tactiquement, ne se laisse tenter par la perspective occasionnelle du double pivot. Le gourmand... La remontée de Masch fait donc le deuil de l'épisode Blaugrana de la carrière d'Alex Song. En principe... D'ailleurs, si vous êtes dans le métier et que vous connaissez un club qui ne cracherait pas sur un milieu défensif (bon état, très peu servi, prix à débattre), merci de contacter Zubi à l'adresse suivante : lazube@fcbarcelona.cat. Le Milan AC serait sur les rangs. C'est moche, la déchéance des grands clubs. Mais ça nous arrangerait bien de nous débarrasser.

Les élèves de la maison Arsenal semblent d'ailleurs passés de mode puis Fabregas fait lui aussi ses valises, pour rejoindre l'ennemi citadin des Gunners. Et une veille connasissance sur le banc. Chassé pour une somme avoisinant celle qui l'avait fait venir, Cesc boucle par la petite porte un bail de trois saisons très correctes, mais en dessous des espoirs suscités. A chaque fois flamboyant sur une demi-saison et à la peine sur l'autre, il lui aura toujours manqué ce supplément dans les matches décisifs de fin de saison, en dépit de statistiques tout à fait honorables. Son retour à la piaule FCB sera donc un demi échec. Recruté comme successeur de Xavi, sa vente sonne comme un constat d'erreur de casting pour le club. Partagée sur le bonhomme, jamais totalement convaincue par ses prestations, l'aficion regrettera certainement le départ d'un enfant du club, sans pour autant pleurer comme elle le ferait pour un Iniesta.

Appelé à sa succession, numériquement au moins car de profil un cran plus reculé sur le pré, Ivan Rakitic, happé pour 18M€, a vraiment la gueule de la très bonne affaire de ce mercato. A 26 ans, le Croate a autant de velours dans les pieds que de volonté dans le harassement du porteur adverse, ce que l'on commence déjà à voir dans les matches de préparation. Promis à une place de titulaire aux côtés de Don Andrès (et donc hiérarchiquement devant Xavi), Raki devrait donc former une subtile paire de fronts dégarnis avec son capitaine. Capable de jouer rapidement en transition vers l'avant, son sens de la passe devrait régaler le trio de devant, de façon peut-être plus directe que les pontes du toque catalan, souvent enclin à rajouter des passes aux passes aux abords de la surface. Préposé aux corners dans les matches amicaux, avec un certain succès, l'ancien Sevillan est attendu comme moteur, second souffle d'un entrejeu que l'on a vu s'eroder au printemps dernier.

De retour de Vigo dans les bagages d'Enrique, Rafa Alcantara, frère de, entrera certanement dans la rotation et devrait gratter du temps de jeu, puisqu'il peut occuper tous les postes au milieu. Rayonnant l'an passé en Galice en sentinelle, il a principalement occupé le strapontin de falso nueve pendant l'intersaison. Gageons que Lucho s'appuiera sur lui, plus que sur un Sergi Roberto qui n'aura convaincu personne jusqu'à présent, c'est le moins qu'on puisse dire. Si surprise il y a à attendre en éclosion depuis le Barça B, mettons une piécette sur Sergi Samper.

 

Bilan

Balance : +18M€

Mercato : Terminé

Avis : Positif

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....