Barça-Apoël : La Notation

Champions League, 1ère journée : FC Barcelona - Apoël Nicosie 1-0

Estadi Camp Nou - Buteur : Piqué (28') / Passeur : Messi

Le CLIENT

 

Dans ce match sans, le client est comme souvent en pareil cas désigné par défaut... Auteur du but qui soulage, Piqué emporte la palme, au terme d'un match sérieux et impliqué offensivement. 

 

Nominés dans la catégorie : En temps normal, ils auraient pointé au rayon Casper, faute d'opposition tangible. Bartra et Ter Stegen ont rempli leur mission. Marc en affichant une concentration et une sûreté de tous les instants. Marc-André, pour sa première, a lui sorti la claquette qui va bien alors que les slips commençaient à viré à l'humide à la 90ème. Sans déchet mais sans prise de risque offensivement, Sergi Samper s'est également distingué par son repli défensif, il est le seul à se sauver d'un milieu de terrain en panne.

Mention spéciale pour la poignée d'Ultras chypriotes présents au Nou, qui ont sauvé la soirée de leur ambiance toute balkanique.

 

Le BIALES

 

Messi et Neymar ont certes gâché, se sont souvent compliqué la vie, et auraient gagné à user du terme "spontanéité". Néanmoins, ils ont été les deux seuls Barcelonais à créer quoique ce soit, à tenter dribbles et/ou passes difficiles. Leur plus-que-perceptible volonté de se chercher et de combiné ne peut, en outre, qu'être un indicateur positif pour la suite de la saison.

 

Le CASPER

 

De deux choses l'une. Ou bien Munir ne se montre qu'un match sur deux. Ou alors il a une phobie des maillots jaunes... Sa disparition complète du soir peut en creux poser la question suivante : peut-on exister dans l'ombre du duo LeoNey (d'autant plus lorsqu'ils se cherchent tant qu'ils paraissent exclure les autres du jeu) ? Peut-être plus aisément lorsqu'on a l'aura et le CV de Luis Suarez...

 

Le CAGOLIN

 

En panne de vitesse, de créativité et de prises d'initiative, le milieu de terrain, et donc Xavi et Sergi Roberto, n'ont rien impulsé lors de la rencontre. La caricature de la possession pour la possession, la passe sûre, OK, mais qui ne créé aucun décalage, qui ne casse aucune ligne.

 

Nominés dans la catégorie : Lorsque l'on joue contre un bus, la solution doit venir des côtés, pour étirer la défense et varier les mouvements. Mercredi, les spectateurs du Nou n'ont rien vu. A gauche, Adriano s'est très peu impliqué. Etonnant pour quelqu'un qui a vécu l'été dans l'angoisse de ne peut-être jamais rejouer. A droite, Dani Alves commence à nous les briser menu... Au moins, ses prestations offrent l'avantage de pouvoir ressortir le même commentaire lors de la notation. De l'activité, de la présence offensive, mais aucun véritable apport tangible. On se répète, il n'est dangereux qu'en débordement, lorsqu'il vient s'incruster dans la surface. Contre Nicosie, il s'est pointé dans la bôite une seule fois (sous la contrainte d'une diago magistrale de Neymar), pour le seul centre dangereux de la partie. CQFuckinD.

Avec sa composition de premier tour aller de Copa Del Rey, Luis Enrique a titillé l'erreur de prendre de haut l'Apoël. La difficulté de la victoire lui est largement imputé, du fait d'un excès de confiance à l'heure de ne même pas convoquer Busi, Pedro, Alba, etc.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....