Barça-Eibar : La Notation

Liga BBVA, 8ème journée : FC Barcelona - SD Eibar 3-0

Estadi Camp Nou - Buteurs : Xavi (60'), Neymar (71'), Messi (73') // Passeurs : Messi, Alves, Neymar

Le CLIENT

 

Pas très original, on vous l'accorde, mais les lauriers atterrissent une fois de plus sur le crâne de Messi. Clairement dans un rôle de 10, Leo a une nouvelle fois été de tous les bons coups, malgré un peu de déchet face au but. Un nouvel assist et un pion... On vous épargnera les records et tout le toutim, on voit mal comment vous pourriez ne pas être au courant.

 

Nominés dans la catégorie : Buteur délivrance, Xavi avait auparavant (et auparaprès) récité sa partition habituelle, avec une claire volonté de se projeter dans la surface. Son activité en maîtrise de tempo nécessite un accolyte plus créatif à ses côtés, ce qui n'a pas été le cas pendant la première heure. Plus intermittent que D10S, Neymar n'a pas sorti son meilleur match de la saison, mais se montre doublement décisif, et crée une étincelle sur quasi-chacune de ses prises de balle.

 

Le BIALES

 

Enfin titularisé au milieu, Mascherano s'est montré impeccable, régnant sur la récupération et très propre dans l'utilisation du ballon. Assez peu de créativité offensive, il n'en a pas fait plus, ni moins, que Bousquette habituellement à cette place.

 

Nominés dans la catégorie : Un match relativement tranquille, une sortie ratée puis un face à face remporté, une invincibilité prolongée. Bravo. Jamais testé par l'attaque basque, Mathieu a passé une soirée peinarde, se permettant même une ou deux montées. Idem côté Jordi Alba, quelques débordements intelligents pour une rendu final correct, sans plus.

 

Le CASPER

 

On ne sait plus quoi en penser. Invisible, Sergi Roberto n'a, une fois de plus, la énième, rien crée de tangible, rien apporté... Un prêt lui ferait certainement le plus grand bien, mais honnêtement, avec lui, on doute de tout.

 

Le CAGOLIN

 

Sa ligne de stat "Casper" frise déjà le trop-plein, Pedro bascule à l'étage du dessous. Le Canarien tente peu, rate tous ses gestes, et semble perdu lorsque ses dribbles l'entraînent en toupie sur lui-même. Au plus mal...

 

Nominés dans la catégorie : Cible de toutes les critiques et mis en cause sur les deux énormes occases d'Eibar, Piqué n'a pourtant pas été le plus mauvais blaugrana sur la pelouse (il a notamment gagné tous ses duels aériens offensifs). Certes, il se fait surprendre dans la profondeur, mais à chaque fois, c'est surtout sa communication avec Alves qui est en cause, le Brésilien coupant lui aussi son action de façon coupable. Auteur de deux offrandes magiques (pour un gâché de Leo et un but de Neymar), Dani a prouvé qu'il savait faire mais surtout qu'il s'en donnait trop peu souvent les moyens. Sa suffisance défensive et son apport offensif sur-stéréotypé nous agacent. Mais vous commencez à l'avoir compris.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....