Barça: De la chance allemande au tirage?

Au lendemain d’une victoire probante contre le PSG qui lui assure la première place du groupe, le Barça peut tranquillement se tourner vers le tirage au sort des huitièmes, qui aura lieu ce lundi. Un tirage non intégral qui empêche les équipes d’un même groupe de s’affronter ainsi que celles d’une même association nationale. Toutes les équipes espagnoles qualifiées s’étant placé premières de leur groupe, sept adversaires sont possibles. Revue d’effectif des possibles rivaux pour les huitièmes.

 


Manchester City ●●●●

Des 7 équipes, celle du nord de l’Angleterre parait être le plus gros morceau. Son effectif impressionnant, sublimé par la présence de Yaya Touré et du Kun Aguero, certainement parmi les meilleurs joueurs de la planète à leurs postes, en fait le club à ne pas affronter. Pourtant, depuis Barcelone, cela pourrait moins être le cas. Car l’an dernier, la double confrontation s’est soldée par un score cumulé de 4-1. Et depuis, l’escouade mancunienne n’a pas subi de lifting revigorant et semble être l’éternel nouveau riche qui n’arrive pas à confirmer. En témoigne une phase de groupe plus que compliquée, avec une qualification arrachée in extremis face à la Roma et une défaite face au CSKA Moscou.

 

Arsenal ●●●

L’autre équipe d’outre-Manche ne serait pas non plus une partie de plaisir. Outre les retrouvailles avec Alexis Sanchez, un match contre Arsenal serait une énième revanche, après les victoires barcelonaises de 2006, 2010 et 2011. Parmi celles-ci, on retrouve, évidemment la finale parisienne, mais aussi un quadruplé d’un certain Lionel Messi.

Les protégés de Tonton Arsène ressassent toujours les mêmes maux. Des joueurs de grand talent mais à l’expérience individuelle ou collective un peu juste quand arrivent les grands rendez-vous. Surtout, le gruyère qui lui sert de défense pourrait faire le bonheur du trident offensif catalan. Ca serait peut-être aussi l'occasion de déposer Vermaelen quelque part dans les couloirs de l'Emirates, comme ceux qui "oublient" leurs clebs sur le bord de l'autoroute.

 

Juventus Turin ●●●

Dans les journaux, le champion d’Italie est rangé sur la même étagère que les deux clubs anglais du chapeau. Dans les faits, il semble plus au niveau des Gunners. On parle quand même de l’équipe qui a bataillé ferme pour se qualifier aux dépens de l’Olympiakos avec, notamment, une défaite en terres hellènes. Sans oublier que l’an passé, la Vielle Dame s’est fait sortir en groupes par Galatasaray avant de se faire déloger manu militari de la Ligue Europa par le Benfica Lisbonne, à un pas d’une finale dans son antre du Juventus Stadium.

Mais bon, les journalistes n’en font pas un éventail pour rien. Emmenés par un milieu où se côtoient Pirlo, Pogba et Vidal, l’équipe transalpine a de quoi faire frissonner le club qui va se retrouver face à elle sur l’écran géant de la salle de l’UEFA lundi prochain. Et les coiffeurs de la ville.

 

Shakthar Donetsk ●●

Si elle ne passe pas pour un épouvantail, l’équipe ukrainienne reste un poil à gratter avec deux soucis majeurs. Le premier, évidemment, reste son nom impossible à écrire qui pose d’énormes problèmes aux fans de football. En second, son stade gelé au cœur du mois de février qui garantit un déplacement difficile.

En plus de cela, Donetsk dispose d’un effectif plutôt équilibré, composé de grands blonds derrière et des blacks brésiliens devant. Soit l’opposé de la conception du football de Willy Sagnol.

Malgré tout, si on imagine bien le Shakthar embêter le Barça au match aller, on voit mal comment les Ukrainiens pourraient contester la qualification sur une double confrontation.

 

Bâle ●●

Étonnant sortant d’un piètre Liverpool, la boule contenant la languette ‘FC Bâle’ sera le vrai Kinder Surprise du tirage au sort. A priori, on est toujours content de découvrir notre jouet, avant ou après avoir savouré le délicieux chocolat au lait. Nous ne sommes pas là pour ouvrir le débat de la priorité à donner à la dégustation du chocolat ou à l’ouverture de la capsule. Mais, on est forcé de constater qu’on peut être déçu de ce qui se trouve dans notre petite boule jaune. Le club suisse sera-t-il celui qui avait posé des soucis à Chelsea la saison dernière (2 victoires en phase de poule) ou le faire-valoir du Real Madrid cet automne (2 défaites) ?

Bien sûr, tout le monde vous dira que l’atout du Kinder Surprise réside dans le jouet, sinon, pour le goût, mieux vaut acheter des Kinder Maxi. Et que tirer le FC Bâle relèvera plus de la curiosité que de la difficulté. Quitte à énerver Roger Federer.


Leverkusen

De l’ensemble, les deux équipes teutones semblent les plus abordables. Le Bayer a montré sur sa phase de groupes, et notamment face à Monaco, qu’il n’avait ni l’efficacité défensive ni offensive nécessaire pour gêner les plus grands. Pour info, lors de ces deux confrontations, Leverkusen a sommé 32 tirs pour seulement 6 cadrés et donc, aucun but, et a encaissé les 2 buts sur les seules frappes cadrées des 8 tirs monégasques. Des statistiques à faire blêmir la Data Room de Canal+.

Surtout, Leverkusen reste un des meilleurs souvenirs récents du Barça, avec un 10-3 cumulé sur l’aller-retour des huitièmes de 2012. Surtout, au retour au Nou, Messi a inscrit un quintuplé qui le place en haut du podium des buteurs sur un match, en compagnie de Luiz Adriano, juste devant les quadruplés de Dado Prso et de Bafé Gomis.

 

Schalke 04

A dire vrai, de Schalke 04, on n’y connait pas grand-chose et il faudra sérieusement se plonger dans les news pour vous livrer une analyse du jeu de ‘Null Vier’ si jamais il venait à affronter le Barça. La seule chose dont on est certain est qu’ils se sont qualifiés à la peine grâce à une ultime victoire 1-0 sur le terrain de Maribor après avoir galéré contre le Sporting Portugal. Pas du franchement folichon, donc.

A vrai dire, on sait que le seul intérêt à porter au club de Gelsenkirchen est son stade. La Veltins Arena, non contente d’être couverte, est aussi ravitaillée par pipelines en bière du même nom, directement acheminée aux tireuses des bars et restaurants de l’enceinte. Et honnêtement, qui serait contre une petite virée dans la Rhur au cœur du mois de Février ?

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....