Barça-Huesca : La Notation

Copa del Rey, 1/16e Finale retour : FC Barcelona - SD Huesca 8-1

Estadi Camp Nou - Buteurs : Pedro (19', 25', 42'), Sergi Roberto (28'), Iniesta (38'), Adriano (68'), Adama (76'), Sandro (81') / Gaspar Galvez (84')

Passeurs : Munir, Iniesta, Montoya, Sergi Roberto, Sergi Samper, Rafinha

Le CLIENT


Dans un match way too easy pour que l'on puisse vraiment en tirer des enseignements, Rafinha a tiré son épingle du jeu, en gommant ses défauts récurrents. Il a dribblé à bon escient et avec réussite, joué bien moins lentement que d'habitude, et plutôt bien orienté le jeu. Sur la bonne voie.


Nominés dans la catégorie : Au frigo dans l'incompréhension générale depuis septembre, Montoya retrouvait un maillot ce mardi. A créditer d'un bon match, à droite puis à gauche, il a prouvé s'il le fallait qu'il était largement supérieur à Douglas. Espérons qu'il soit titulaire samedi en l'absence d'Alves, pour infléchir au dernier moment son départ qui semble acté. Sinon, le FCB se mordra les c****** jusqu'au sang pendant un moment en le voyant briller sous d'autres projecteurs.

Auteur d'un triplé avant de se doucher dès la 45ème, Pedro a rentabilisé sa soirée en termes de stats et de confiance (on persiste à penser que ça n'aurait pas fait de mal à Suarez). Très propre comme à l'accoutumée, Samper a cette fois cherché, le match avançant, à verticaliser ses passes, tout en assurant le repli. S'il a eu des passages à vide, Sergi Roberto a (enfin) montré un visage de joueur qui prend des risques et des initiatives, avec pas mal de justesse qui plus est. Bonnes entrées de Sandro, toujours apte à se créer des occases, et d'Adama, impressionnant de vitesse et de puissance.


Le BIALES


Très impliqué, Bartra en a imposé tout au long du match, dans la propreté défensive et l'envie d'aller se proposer devant. Une volonté offensive qui coûta deux situations en début de match. Et une passivité coupable sur le corner gagnant de Huesca, qui lui coûtent le titre de client...


Nominés dans la catégorie : Champion du monde de F1 au milieu d'une journée-initiation au karting, Iniesta avait semble t'il décidé que tout ce qu'il entreprendrait serait beau, et difficile à réaliser. Du déchet, donc, et des feux d'artifices. Trimballé à 3 des 4 coins du terrain (dans le sens inverse des aiguilles de votre Audemars-Piguet), Adriano a montré plus de velléités qu'à l'aller, ce qui n'était pas bien difficile. Entré à droite à la mi-temps, Douglas a rendu une copie sans faute ni relief particulier.


Le CASPER


En chute libre dans le contenu de ses éparses apparitions, Munir a une nouvelle fois déçu (surtout dans la comparaison avec Sandro et Adama, et on ne parle pas de Pedro). Hormis cette douceur d'exter du gauche pour PR7 sur l'ouverture du score, il a étalé ses insuffisances de rythme, de tranchant. Des titularisations régulières en B lui feraient certainement plus de bien que sa place d'éternel remplaçant en A.


Nominés dans la catégorie : Pour son baptême dans le grand bain (enfin, grand...), Masip s'est fait deux frayeurs d'entrée, mais n'a finalement pas eu à bouger le petit doigt de la soirée. Même pour aller chercher au fond la tête de Gaspar sur la fin. En mode gestion, Mascherano s'est octroyé un peu de fractionnés pour aller couper 2-3 ballons en profondeur, et a passé sa rencontre en spectateur privilégié installé dans le rond central.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....