Barça-Atletico : La Notation

Liga BBVA, 18ème Journée : FC Barcelona - Atletico de Madrid 3-1

Estadi Camp Nou - Buteurs : Neymar (11'), Suarez (34'), Messi (86') // Mandzukic (56', sp)

Passeur : Messi

 

Le CLIENT

 

Étincelant, on a pourtant bien cru que la soirée de Neymar allait tourner court. La faute (enfin, non, justement...) à un tacle un tantinet appuyé de Gimenez, à fort déclenchement d'hémoglobine. En dehors de cette frayeur, c'est Juanfran qui a pleuré toute la soirée. Dribbles, perforations, provocations de fautes et carton, le Brésilien était partout, malgré un raté de la tête qui aurait validé une action magistrale du trio MSN. 

 

Nominés dans la catégorie : Pour un mec qui aurait demandé la tête de l'entraineur, Messi a drôlement respecté les consignes, collé à droite et pas avare de repli défensif, ce qui coûtera un péno (assez sévère a priori). En dehors de ça, et d'un contrôle plus que douteux sur l'action du 2-0, il s'est montré tel que lui-même. Royal. A ses côtés, c'est un Suarez très convaincant qui a planté le 2-0, après avoir involontairement conduit à l'ouverture du score. Par ailleurs, de la grinta et de l'intelligence de jeu, que demander de plus. Après sa bouillie copera de milieu de semaine, Rakitic s'est montré à son avantage, jeu en première intention, repli et projections dans la surface qui seront impliquées dans deux des trois buts. Essentiel à la récupération, Busquets a haussé son niveau, tout en restant dans ses standards de l'embrouille dans une lutte de haute volée avec Mandzukic. Avec D10S bien présent dans son couloir, Dani Alves a joué juste, et on a enfin vu un côté droit réellement animé cette saison.

 

Le BIALES

 

Effacé avant les citrons, Iniesta s'est surtout demené défensivement, à la récupération et au pressing. Son apport offensif est resté maigrelet (comme lui...), avant de changer de dimension en seconde, accaparant plus le ballon pour une gestion des possessions intelligente.

 

Nominés dans la catégorie : Particulièrement solide, la charnière a rassuré. Piqué a tout raflé de la tête, Masch en a imposé dans le corps-à-corps. Ils ne doivent leur non-présence dans la catégorie supérieure qu'à une certaine frilosité dans la relance, optant souvent pour un jeu en retrait sur leur gardien. On redemande cependant de ce genre de prestation. Mise à part une sortie aérienne casse-cou et sans frais sur la fin, Claudio Bravo a bien anticipé la paire de situations Atleticas, en s'est distingué d'une justesse au pied bienvenue. Peut-être moins en vue que d'habitude, Jordi Alba a néanmoins une fois de plus participé à l'excellent rendement du couloir gauche.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....