Espanyol - Barça : La Notation

Liga BBVA, 33ème Journée : RDC Espanyol - FC Barcelona 0-2

Power 8 Stadium - Buteurs : Neymar (14'), Messi (25')

Passeurs : Alba, Suarez

 

Le CLIENT

 

Il a commencé sa rencontre par une feinte pour Neymar, pour un but qu'il aurait pu inscrire lui-même. Suarez, dans sa journée "Je fais briller les copains", ne pouvant pas gonfler ses stats avec cet air assist, a rempilé 10 minutes plus tard pour régaler Messi. (Enfin) très juste dans son jeu de déviations, il a donc brillé par altruisme, et aurait mérité une passe de plus. Et de terminer la partie.

 

Nominés dans la catégorie : Dans ce match époustouflant de maîtrise et de supériorité, on n'a pas trouvé grand monde à jeter du sommet de la pyramide des notes. Une unité à rajouter à leurs (brillants) totaux personnels, Neymar et Messi ont montré la voie et affiché une forme qui laisse rêveur, quelques jours après un tirage au sort de Champions alléchant. Dans la lignée de sa mi-temps aérienne contre Paris, Iniesta a rendu une copie qui pousse l'aficion à s'enthousiasmer au son de "on retrouve le vrai Don Andres pour le sprint final". Dans un milieu de terrain ultradominant, Rafinha et Busquets ont joué juste, alors que leur équipe enchaînait à grande vitesse des enchaînements de passes vertigineux. Si le grand Sergi s'est permis une ou deux friandises coupables, il a pu compter sur la vigilance de sa garde centrale, Mascherano et Piqué, impeccables (on commence vraiment avoir l'impression de se répéter) et prompts à réparer les rares erreurs ou pertes de balles de leur congénères placés plus haut sur le terrain. Peu porté dans les 30 derniers mètres adverses, Dani Alves a néanmoins réussi sa sortie, avec un maximum de réussite dans ses choix, sa défense, ses dribbles...

 

Le CASPER

 

Laissé longtemps tranquille par un Espanyol étouffé, Claudio Bravo a vu le taux d'inquiétude légèrement augmenter dans sa surface dans le dernier quart d'heure. Pas de quoi fouetter un chat pour autant, ni endommager sa clean sheet.

 

Le CAGOLIN

 

Avec son assistance pour Junior et une activité débordante à tous les sens du terme, Jordi Alba avait tout pour figurer au tableau d'honneur (il s'était, avec Dani, inversé le rôle du latéral autorisé à monter par rapport au match de Paris). Malheureusement, son expulsion dès la 55ème a laissé les copains dans une situation inconfortable, même s'il a fallu 15 bonnes minutes pour s'en apercevoir. Autant victime du zèle de M. Lahoz que coupable de son attitude générale et habituelle, Alba a vu rouge aussi pour l'ensemble de sa saison. Espérons, pour lui et d'autres (on pense à Busquets ou Masch assez rapidement), que cela puisse aussi servir de leçon, pour laisser un peu plus d'air et de respect au corps arbitral.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....