El Mercat : L'attaque

 

Derniers jours du mois d’Août, et fin du suspens. Les fans des meilleures séries du moment, Narcos, Game of Thrones, Julie Lescaut (ceux qui font régulièrement des rêves humides en pensant à Emilia Clarke ou Véronique Genest), ont pu apprécier à sa juste valeur l’épisode final du « Quatrième Attaquant ». Une fiction démarrée l’été dernier avec le départ non compensé de Pedro, qui est –enfin- devenue réalité dans la dernière ligne droite du Mercato.

 

Devenu une nécessité absolue après le naufrage d’avril, le recrutement d’une doublure en attaque aura pourtant été le dernier dossier à se décanter. Au point de faire craindre une fois de plus le ratage dans cette recherche de back-up de la MSN. Ce ne sont pourtant pas les rumeurs qui ont manqué, de quoi alimenter les Unes des quotidiens spécialisés tout au long de l’été. Déjà évoqué lors du mercato hivernal, Nolito a préféré filer à City. Ailier plus qu’avant-centre, son profil ne correspondait au final pas vraiment au besoin Blaugrana, d’autant plus avec les recrutements qui ont suivi ; André Gomes et Denis Suarez, en plus d’Arda, peuvent occuper les postes écartés. A voir s’ils arrivent à être suffisamment décisifs dans ce rôle pour inciter à reposer régulièrement Neymar et Messi, mais c’est un débat sur lequel nous aurons l’occasion de nous repencher durant la saison.

 

Plus que d’un « remplaçant pour la MSN », c’est donc dans les faits d’un suppléant pour Luis Suarez, un vrai 9, dont le FCB avait besoin. Longtemps annoncé en pole, Gameiro a in fine calculé qu’il aurait plus de temps de jeu à l’Atlético qu’au Barça. Bien vu. Encore que. Surtout, pour un joueur trentenaire, Séville se montrait gourmand en réclamant une enveloppe supérieur à 30M€. Si les prétendus intérêts du club pour Mario Gomez (dans un échange avec Tello à la Fio) ou encore André-Pierre Gignac n’ont tenu les discussions de comptoir qu’une paire de journées, le dossier Luciano Vietto s’est révélé autrement plus épais…

 

Le jeune Argentin a longtemps semblé être le choix définitif de la direction. Son sort s'est intimement lié au choix de Gameiro, au final, il s’agira simplement d’un chassé-croisé entre Séville et l’Atléti, Kévin G. allant remplacer numériquement Vietto chez les rois du Cholchon, et inversement. Après s’être dits publiquement d’accord pour un rôle de remplaçant à Barcelone, l’un et l’autre ont préféré ne pas rejoindre le Barça par crainte d’un temps de jeu réduit. Annoncé en approche pour 20 à 25 M€, Vietto avait l’avantage de la jeunesse et un profil collectif à même de lui faciliter une intégration rapide dans le jeu culé. Son arrivée suscitait néanmoins quelques légitimes interrogations, très performant il y a deux à Villareal, il a passé la saison dernière dans le placard de Simeone à Madrid. De quoi douter de son potentiel à exploser à Barcelone, même dans un costume de doublure.

 

Tout le monde les pouces en l'air, ceci est un Thumbs Up ! (Source : Twitter @paco_alcacer)
Tout le monde les pouces en l'air, ceci est un Thumbs Up ! (Source : Twitter @paco_alcacer)

 

De refus en refus, le FCB a fini par jeter son dévolu, et le restant de son carnet de chèque, sur Paco Alcacer, l’avant-centre international de Valence. Pour l’honnête (mais coquette ?)somme de 30 M€. En le comparant à la liste de noms cités dans les épisodes précédents de cette série à suspens, Alcacer gagne aux points le face-à-face contre chacun de ses rivaux. C’est un véritable 9 à la différence de Nolito. A prix égal, il est beaucoup plus jeune, et potentiellement plus orienté vers le collectif, que Gameiro. A âge égal, il a plus d’expérience en Liga que Vietto. Et présente l’avantage, par rapport à ce dernier, de ne pas être Sud-Américain. Quitte à chercher une relève pour la MSN, autant qu’elle ne se trouve pas dans les mêmes avions Europe-AmSud que les trois titulaires appelés à être laissés au repos.

 

En harponnant l’avant-centre de Valence dans les dernières encablures du marché, le Barça a enfin enrichi son effectif en attaque, et complété un marché complet et cohérent, puisqu’Alcacer vient rejoindre ses petits camarades, recrues jeunes à fort potentiel attirées à prix raisonnable.

 

Retrouvez notre point complet sur le Mercato :

- les gardiens

- la défense

- le milieu

- la gestion de l'effectif par Luis Enrique

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....