Mettre la MSN au frigo

Match crucial demain au Camp Nou. Celui qui va dessiner le reste de la saison. Celui qui va donner les premières indications sur les intentions du Coach concernant la gestion de son groupe.

 

Cas d’école. Elève Luis Enrique, levez-vous.

 

Au sortir d’un été qui a vu la Junta boucler  un recrutement haut de gamme, et l’équipe régaler, dans le jeu et sur les grilles de résultat, la réception d’Alaves samedi sera scrutée avec une attention particulière par tout le Barcelonisme. Enfin à la tête d’une escouade épaissie par la force du nombre, Luis Enrique est attendu au tournant de sa décision (ou non) d’instaurer un roulement parmi ses têtes de gondoles. Une décision qui donnera certainement le ton du régime en vigueur tout au long de l’année. Tous les ingrédients sont réunis pour entamer le jeu de la concurrence tant attendu depuis deux saisons : retour de Fifa Break (œuf), proximité d’un match de Champions (jambon), match à la piaule contre un promu (fromage).

 

Quelle équipe contre Alaves ? Autant être honnête, si la compo nous intéresse, c’est essentiellement devant. Messi incertain car touché à l’adducteur, Neymar qui débarque à peine de son été brasilou, Suarez titulaire lors des deux rencontres de l’Uruguay, le contexte incite plus que jamais à mettre la MSN dans la glace, dans l’optique de la retrouver fraîche et tonique mardi contre le Celtic. Les questions ne manquent pourtant pas de se poser dans les milieux où l’on s’autorise à déblatérer sur le foot (c’est-à-dire à peu près partout). Lucho doit-il aligner les trois éléments de sa triplette samedi ? Certainement pas. Peut-il se passer complètement du trident ? C’est un autre débat, auquel nous attendons des réponses dès ce weekend. Le turnover en question reste éminemment lié à une titularisation d’Alcacer, qui aura en tout 2 entraînements en commun avec le groupe. Mais qui a un vécu commun avec les internationaux Espagnols de l’équipe, et l’expérience de la Liga qu’on lui connaît. A priori de quoi pouvoir affronter l’épouvantail Alaves… Et garder en réserve de la République Luisito, qui sera toujours apte à entrer tôt si la situation tardait à se décanter. Même constat pour la Pulga, rentré prématurément et en couinant de son périple argentin. L’aligner d’entrée ne présente que le risque de le voir rechuter. On pourra éventuellement lui octroyer un quart d’heure en fin de partie pour se tester, encore que. Mais si D10S reçoit le feu vert et qu’il s’est mis en tête de jouer, on souhaite bien du courage à Enrique pour aller négocier le contraire. Et expliquer que ce sera le petit barbu Turc qui tiendra le côté droit. Vous le voyez arriver, s’il ne doit en rester qu’un, ce sera Neymar, ce qui répond par la négative à la question de la MSN au complet sur le banc. Le Brésilien cumule les arguments en sa défaveur, heures d’avion, jet-lag, zéro entraînement avec l’équipe depuis le mois de mai. Mais il est en forme, et a bénéficié de semaines de vacances entre les JO et les matches de sélection. Ce qui en fait un homme frais, en forme comme il l’a prouvé avec la Seleçao, mais aussi quelqu’un qui ne cracherait pas sur du temps de jeu pour se mettre dans le rythme.

 

Nous venons donc de vous pondre un pavé pour vous expliquer ce qui tenait en une phrase lapidaire : on partirait samedi avec une attaque Neymar-Alcacer-Turan. Quid du reste de l’équipe ? La faiblesse attendue de l’adversaire pourrait encourager à une très large revue d’effectif, on imagine cependant mal Lucho présenter une équipe B, même si le match face aux Basques sera le premier d’une série marathon qui courra jusque sur les premiers jours d’octobre. Si en défense centrale, Umtiti devrait être reconduit pour accompagner Piqué, ce qui laissera à Masch tout le loisir de cuver son maté sur la touche pour encaisser ses 18h d’avion, sur les côtés on est en droit d’hésiter. Digne et Vidal ? Ou seulement un des deux… Jordi pourrait avoir besoin d’une titularisation pour se refaire un peu la cerise.

 

Etant entendu que dans cette équipe largement remaniée, il est toujours bon d’aligner un tant soit peu de tauliers, Busquets et Rakitic enquillent d’entrée, quitte à filer à la douche à l’heure de jeu si le boulot est déjà bien avancé. Pour le siège vacant, Denis rempile titulaire, compte tenu du manque de certitudes sur l’état physique d’Iniesta et Gomes, qui pourront apparaître sur la fin pour se tester.

 

  

Notre compo pour FCB – Alaves :

 

 

 

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....