L'autre Busquets...

. . . Ce serait donc lui. Replacé devant la défense à la sortie du grand Serge contre le Celtic, André Gomes paraît être le choix de Luis Enrique comme doublure au poste que les Catalans appellent el 4.

Camp Nou, Mardi 13 Septembre. 61ème minute, le moment que Luis Enrique choisit, alors que l'issue de la rencontre est pliée en quatre, pour rappeler Sergi Busquets sur le banc. En question depuis le début de saison, l'identité de sa doublure va donc éclater au grand jour. Candidats légitimes et suppléants occasionnels au poste l'an dernier, Mascherano et Sergi Roberto ne seront pas celui-là. Pas plus que Rafinha, pourtant entré en cette 61ème à la place de Sergio, et qui était le titulaire d'Enrique comme sentinelle dans le Celta de Lucho il y a trois ans. Le choix du coach s'est finalement porté sur André Gomes (merci de prononcer " Gom'ch ").

Source Twitter @fcbarcelona_es
Source Twitter @fcbarcelona_es

Outre un prénom de vieux et un occiput culminant près du mètre quatre-vingt-dix, le Portugais possède un autre trait en commun avec le baromètre de l'entrejeu culé. Techniquement, il est de loin le plus fin, et donc le plus proche de ce que peut produire Busi, à savoir une première passe tranchante et un sens du tempo. Une supériorité dans la création depuis le poste bas qui le place largement devant la concurrence de ses rivaux. Rafa Alcantara mis à part (on le l'a jamais vu au Barça dans cette position, et on doute qu'il ait les épaules pour ce costume), ni Mascherano ni Sergi Roberto n'ont démontré une qualité d'orientation du jeu suffisante pour s'imposer comme un erzatz un tant soit peu crédible au désormais numéro 5. Evidemment, André Gomes n'a pas l'impact du Puto Jefe ni le volume aérobie de Roberto. Il n'a pas non plus la lecture et le QI défensif de celui qu'il remplace. Ce qui fait qu'il pourrait être un peu soft pour jouer dans des matches difficiles.

Mais ce n'est pas la question. Hormis en cas de blessure, Gom'ch ne postulera probablement à enfiler le maillot de sentinelle que dans des rencontres face à des équipes de calibre moyen, justement celles que l'on cible comme les parties "où l'on peut se passer de Busquets". Dans ces configurations de match face à des adversaires regroupés qui sortent peu, son manque de culture défensive ne devrait pas être trop préjudiciable. A l'inverse, la qualité de sa passe donnera une fluidité indispensable et pourtant souvent déficiente en l'absence de Sergio. Profil offensif à la base, on l'imagine taillé sur mesure pour ce rôle de regista, le meneur de jeu reculé.

 

Dans sa quête de temps de jeu, Gomes a d'ailleurs tout à gagner à se muer en doublure attitrée d'un poste sans concurrence, alors que les places d'interior seront chèrement disputées entre lui-même, Denis, Arda ou Rafinha. Sa signature surprise pouvait s'apparenter à un léger surnombre pour la rotation des relayeurs, mais Lucho avait peut-être dès le départ dans un coin de la tête de l'utiliser devant la défense. D'ailleurs, si on ne jugera pas son contenu dans la fin de match en carton qui a tenu lieu de lente agonie des gens de Glasgow, on notera néanmoins que le Portugais a immédiatement enclenché des attitudes chères à Busi, notamment des séquences de pressing en pointe. Certainement le signe que son positionnement en 6 (ou en 4, donc, si vous souhaitez parler local) a d'ores et déjà été travaillé à l'entraînement.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....