Gestion parfaite et paisible ennui

Avec une équipe remaniée, un fonds de jeu moyennasse et une impression d'ensemble un tantinet soporifique, la Barça a fait le job sans trembler à Gijón. Un modèle de gestion que les Blaugrana seraient bien avisés de prendre pour exemple pour le restant de la saison.

L'avalanche d'occasions et de buts qui s'est abattue sur la cage Asturienne dans le dernier quart d'heure, alors que les locaux rendaient les armes à 10 contre 11, a sensiblement égayé la fin d'après-midi des supporters avachis dans leur canapé. Et donc faussé l'impression d'ensemble dégagée jusque là par l'équipe de Luis Enrique. Mais ce qui s'est passé avant l'expulsion de Lora était parfait, et l'on poserait bien un calque sur cette rencontre pour la dupliquer lors des prochains déplacements culés sur les pelouses du ventre mou liguero.

Source Twitter @fcbarcelona_es
Source Twitter @fcbarcelona_es

Parfait de banalité, mais surtout parfait parce que suffisant. Il est entendu que le Barça ne jouera pas pendant 60 matches son meilleur concierto, avec pressing à outrance et jeu stratosphérique à une touche comme aux plus belles heures. Il y aura des rencontres à 13h, d'autres à 16h15, largement éloignées de la saveur de ces soirs de Champions qui vous transcendent. Et il faudra les gagner, même sans briller. Exactement comme ce samedi après-midi sur la terre natale de Lucho. Avec un onze titulaire largement remanié, le Barça n'a pas flambé, mais a su se montrer suffisamment solide pour ne jamais se mettre en danger, et royalement efficace pour tuer le suspense avant les citrons. Pour les suiveurs, pas d'étoiles plein les yeux, certes, mais pas de sueurs froides non plus. Et sur le pré, les joueurs ont pu rapidement se placer en mode gestion et ne pas puiser dans la jauge à énergie. De quoi entériner aisément trois points avant de faire l'éloge d'un ennui serein et détendu lors d'une seconde mi-temps pépère. Ce qui a même permis à un banc trois étoiles (Alba, Iniesta, Rakitic) de passer une après-midi décontractée et rigolarde, en témoignent les chambrages issus de la guérite lors du but d'Arda Turan.

 

On espère évidemment que les Catalans nous offriront à doses régulières la pyrotechnie footballistique dont ils sont capables, mais on signe immédiatement pour que se répète le genre de prestation entrevue hier. Et l'on parle ici du match tel qu'il se déroulait à 2-0 avant d'être en supériorité numérique. On peut néanmoins se demander si toutes les équipes afficheront autant de courants d'air défensifs que Gijón et Leganes la semaine précédente... Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, le FCB a reçu avec bienveillance la nouvelle du nul Blanc sur la pelouse de las Palmas, qui réduit à un point l'écart en tête de la Liga. Un samedi comme on les aime.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....