Y a un cheveu sur le pied de Mathieu

Un cheveu roux, selon nos informations... qui fait beaucoup trop zozoter la relance barcelonaise. On ne peut pas dire que Jérémy Mathieu jouisse d'une cote très élevée dans le cœur des culés. Ce n'est pas son début de saison qui va rassurer le peuple.

Depuis son arrivée au club à l'été 2014, Jérémy Mathieu navigue à vue dans un scepticisme général concernant son niveau. Débarqué au Nou à la faveur d'un chèque jugé un peu trop coquet, le Français avait globalement réussi sa première saison blaugrana, avec un bilan défensif correct et une paire de coups de têtes victorieux en fin de saison (Celta, Clasico) qui avaient compté dans la balance finale de la Liga. Et qui avaient du coup, probablement, maquillé à son avantage le véritable contenu de son année. Dix-huit mois plus tard, il semble de plus en plus difficile de camoufler les carences du grand Jérème. Son entame de saison, que l'on qualifiera de plus que poussive, pour rester courtois, ne fait finalement que renvoyer au constat global que l'on peut faire sur le joueur depuis qu'il s'est glissé dans son beau maillot Qatar Airways. Il n'est pas à sa place au Barça. Dans une équipe composée dans sa quasi totalité de joueurs stratosphériques, il reste trop banal pour que le costume culé ne paraisse pas trop grand sur ses épaules. Pas convaincu de longue date, pour ne pas dire de toujours, on pouvait supposer qu'il avait le profil adéquat pour un quatrième central, un remplaçant au sens premier du terme. Mais comme le montrent ces dernières semaines, même si la hiérarchie le situe tout en bas vis-à-vis de ses concurrents, il reste un remplaçant qui joue trop compte tenu de ce qu'il montre. Et il met l'équipe en danger.

Source Twitter @sport
Source Twitter @sport

 

Il y a eu le CSC à Vigo (Mathieu mène d'ailleurs largement ce classement des buteurs parallèles depuis qu'il est Barcelonais. Cocorico !!). Il y a eu ce rouge face à Man City au pris d'une intervention sur Sterling pourtant maîtrisée et gorgée d'intelligence... Mais s'il n'y avait que ça, on pourrait encore évoquer la thèse de l'accident. OK, du double accident, celui où le mec commence à emplafonner un lampadaire et en sortant de la bagnole se ramasse en ratant le trottoir. Mais le mal est plus profond. Pas connu pour être un défenseur technique, l'ancien Sochalien pouvait encore sauver les apparences en se montrant irréprochable défensivement, mais ce n'est plus le cas. Alors que les courants d'air s'accumulent dans son dos, le poids des années grignote peu à peu sa pointe de vitesse, qui pouvait jusque là le sauver, et Mathieu n'offre vraiment plus les garanties que l'on doit attendre d'un central au FCB.

 

Pire, sa qualité de relance est indigne des standards historiques du club. Si ter Stegen a été mis sur le grill suite à sa couffe monumentale à Vigo, le gardien Allemand prend plus de risque, connaît moins de déchet que Mathieu dans la relance, et au final il met beaucoup moins l'équipe en danger que le Français dans ce secteur. Si l'on regarde ses circuits de passe, le numéro 24 cherche principalement la sécurité d'une passe latérale vers Piqué ou son latéral, voire le confort d'une remise en retrait sur le gardien. On ne le voit pas, ou si peu, casser des lignes par des passes verticales, et son jeu long ne mérite même pas que je cherche un adjectif pour le qualifier. Ce vide dans la qualité des sorties de balle est en inadéquation complète avec l'ADN requis pour jouer dans cette équipe. Et la comparaison avec ce que produisent Piqué et désormais Umtiti, gaucher comme lui, est impossible à soutenir pour le désormais ex-international.

Pour aller un peu plus loin dans le non-sens de sa présence sur la pelouse, le récent et soutenu flirt qu'entretient Luis Enrique avec le 3-4-3 expose encore un peu plus les limites de Mathieu. Avec ce système (dans le cas d'une équipe qui souhaite faire le jeu, on ne parle pas d'une défense à trois à objectif uniquement défensif), la responsabilité de la première relance repose uniquement sur la charnière, alors que dans le système habituel, la paire de centraux a devant lui avec Busquets un aiguilleur qui prend souvent à son compte la charge de la passe brise-ligne. Dans la défense à trois, la sentinelle est sacrifiée, c'est un relais en moins, et la création du jeu prend nécessairement naissance un cran plus bas. Dans ce système, pour jouer comme le Barça entend le faire, il faut au mimimum que deux des trois centraux aient un bagage technique supérieur à la moyenne pour assurer cette fonction de rampe de lancement des actions. Ce n'est évidemment pas le cas, loin s'en faut, de Mathieu. Et ce n'est pas forcément, non plus, la qualité première de Mascherano. Seuls Piqué et Big Sam offrent un profil idoine. La présence du Français dans un onze aligné en 3-4-3 s'avère donc être une entrave au plan de jeu.

 

Pour les haters de la première heure, dont nous ne sommes pas loin de faire partie (le contenu de cet article ne laisse que peu de place au doute...), on pourrait penser que l'expulsion mercredi en Champions était le rouge de trop, celui qui allait définitivement griller Mathieu aux yeux de Luis Enrique (même si le Français semble avoir la carte auprès de Lucho, dans l'histoire très récente d'autres ont fini pour moins que ça avec des escarres aux fessiers à cause du banc de touche). Cela paraît finalement peu probable, l'absence combinée de Piqué et Alba dans les semaines qui viennent devrait de nouveau octroyer du temps de jeu au tatoué Jérémy. Supporters culés, tremblez !!!

Merci, vieux, sans ta relance, on aurait jamais planté !! (Photo by Urbanandsport/NurPhoto via Getty Images)
Merci, vieux, sans ta relance, on aurait jamais planté !! (Photo by Urbanandsport/NurPhoto via Getty Images)

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Thorfinn (mardi, 25 octobre 2016 17:12)

    Super article, merci ! Je pense exactement la même chose ! Mathieu a bénéficié d'une conjonction de circonstances favorables pour jouer autant au Barça (son arrivée a été facilitée par la suspension de la FIFA qui a obligée le Barça à vite trouver un DC avant la fin du mercato, ses buts contre le Real et le Celta, ...) mais il n'a pas le niveau ! Et j'ai du mal à comprendre pourquoi Lucho lui accorde autant de crédit !

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....