Aleix Vidal, un match qui change quoi ?

Sorti du placard à balai de Luis Enrique, Aleix Vidal s'est mis en évidence contre Las Palmas. Mieux, son activité a redonné vie à une bande droite sinistrée depuis des semaines. Sa performance de samedi change-t'elle la donne pour la suite de la saison pour le poste de latéral droit ? On devrait rapidement avoir la réponse...

Source Twitter @fcbarcelona_es
Source Twitter @fcbarcelona_es

 

Le tricard vous salue... Si vous arrivez à trouver une logique dans la gestion d'Alex Vidal cette saison, on aimerait bien que vous partagiez vos explications. On n'arrivait pas à comprendre pourquoi Luis Enrique envoyait quasi-systématiquement l'ancien Sévillan en tribune, on n'a pas plus d'explication rationnelle au pourquoi de son retour subit dans la peau d'un titulaire. A défaut de véritablement tout saisir, contentons-nous d'en profiter. Car le retour de Vidal a tout de la vraie bonne idée, à continuer à creuser jusqu'à la fin de la saison.

 

A-t'il retourné Luis Enrique ?

79ème unité chronométrique samedi après-midi, Aleix Vidal se rend coupable d'une course folle de 60 mètres, ponctuée d'une paire de une-deux avec Messi puis Alcacer, et déboule au point de péno pour clore la manita blaugrana. Alors que le latéral, visiblement ému et occupé à montrer au public le nom inscrit au dessus du n°22, savoure son bonheur, l'oeil des caméras s'affaire immanquablement sur le banc de touche. Hilare, Luis Enrique paraît apprécier, à moins qu'il ne soit en plein numéro d'Actors Studio, sourire ultrabright de façade pour cacher la gêne de se trouver un peu con de s'être passé du joueur pendant 90% de la saison... Lucho révèlera après la rencontre qu'il félicitait Vidal de lui avoir donné tort. A voir comment la situation du joueur évolue dans les semaines à venir. Dès jeudi à Anoeta ? Malgré ce net regain de crédibilité aux yeux de tous, l'avenir d'Aleix au delà du mercato n'est toujours pas garanti .

 

Une production aboutie

La performance d'Alex Vidal a de quoi faire de la publicité pour sa candidature en vue des prochaines rencontres. Son but, anecdotique au niveau du score, est symbolique dans le sens où il vient joliment fignoler le paquet de sa prestation. Surtout, il dénote la volonté du joueur de participer, de faire les efforts, même à 4-0 dans le dernier quart d'heure, de continuer à aller de l'avant. Comme indiqué dans l'analyse détaillée du match, il s'est énormément proposé mais n'a pas toujours été servi sur son aile, et au final ses initiatives n'ont pas débouché sur des centres. Son association avec Messi et Gomes a été bonne, c'est notamment lui qui trouve André dans profondeur pour l'ouverture du score de Suarez.  Plus surprenant, il a pris la charge de plusieurs, corners, bien exécutés tendus au point de penalty.

A souligner également, il a eu une excellente activité dans sa moitié de terrain, au niveau défensif mais également dans la relance, et la volonté de partir en contre-attaque dès la récupération du ballon. Dans les chiffres, défensivement son bilan est flatteur avec 13 interventions (2 tacles réussis / 4 interceptions / 2 dégagements défensifs / 5 ballons récupérés).

 

A gauche, la passmap de Vidal montre qu'il a été sollicité dans le tiers médian du terrain, très peu dans le dernier tiers adverse. A droite, son importante activité défensive, avec 13 interventions (source fcbarcelona.fr)
A gauche, la passmap de Vidal montre qu'il a été sollicité dans le tiers médian du terrain, très peu dans le dernier tiers adverse. A droite, son importante activité défensive, avec 13 interventions (source fcbarcelona.fr)

 

Quid désormais du poste de latéral droit ?

Sergi Roberto déçoit régulièrement. Alex Vidal réapparaît et casse la baraque. L'équation paraît simple et la remise en question de la hiérarchie au poste évidente. Pourtant, rien n'indique que Luis Enrique reconsidère la situation au poste de latéral droit. C'est lui qui a les cartes en main, mais on n'est pas sûr qu'il les redistribue. 

Concernant Aleix Vidal, la tendance n'est même pas à chercher du côté du onze titulaire, mais déjà dans la liste des 18 convoqués, lui qui domine le classement des laissés-pour-compte cette saison. On va donc surveiller avec attention les convocations du groupe pour les trois prochaines rencontres, deux fois en Copa contre la Real et pour le déplacement à Eibar. Si Aleix fait partie des 18, on jettera alors fébrilement un œil sur la compo, histoire de voir s'il a accumulé assez de pastilles vertes pour que Lucho puisse le considérer comme un n°1 potentiel. Sportivement, il n'y a aucune raison pour que Vidal, sans parler d'être mis à égalité avec Sergi, n'ait pas au minimum l'occasion d'accumuler quelques titularisations pour voir s'il peut faire la maille. Mais si la gestion du cas Vidal s'était basée uniquement sur le volet sportif, ça se saurait. On n'est donc toujours pas à l'abri de le voir retourner dans la grada pour les prochains évènements cochés au calendrier blaugrana.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Ju (mercredi, 18 janvier 2017 16:22)

    La vie trépidante d'Aleix Vidal, nouvel épisode : Luis Enrique ne le convoque pas pour le déplacement à San Sebastian. Ce qui répond déjà en partie à nos interrogations, malgré ses bonnes perfs, Vidal semble partir de (très) loin dans l'esprit du Coach.
    On verra s'il est dans le groupe, voir même titulaire, dimanche à Eibar.

  • #2

    Tam Struck (mercredi, 01 février 2017 17:07)


    What's up to every single one, it's truly a pleasant for me to pay a visit this website, it contains valuable Information.

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....