Barça-Real Sociedad : à quoi s'attendre ?

Bête noire à Anoeta, la Real Sociedad hante beaucoup moins les nuits blaugrana lorsqu'il s'agit se déplacer au Nou. Les Basques, qui connaissent pourtant la recette pour gêner ce Barça, auront tout intérêt à jouer ce soir avec les mêmes ingrédients. 

 

Au XXIe siècle, l'histoire de la Real Sociedad avec le Barça constitue très certainement un cas d'école en termes de schizophrénie. Côté Jekyll, les Basques sont longtemps restés sur leur pelouse la bestia negra du FCB, qui n'a cassé que la semaine passée une malédiction de dix ans. Côté Hyde, les Txuri Urdin n'ont pas gagné sur les Corts depuis quinze piges, et il serait bienvenu que la série ne prenne pas fin ce soir.

Alors que le Barça semble avoir fait le plus dur en empochant la première manche, des incertitudes demeurent quant au match qui nous attend ce soir.

 

Quel onze ?

A l'inverse du Madrid qui n'a depuis hier plus ce genre de souci à gérer, le Barça aura en cas de qualif' ce soir un besoin vital de faire tourner son effectif. Quid donc de la compo de ce soir, alors que les Catalans pourraient vivoter sur le maigre avantage acquis à l'aller ? Difficile de lire dans les pensées ténébreuses de Luis Enrique, mais une chose est sûre, il y aura par la force des choses des nouveautés au milieu, en l'absence de Busi et Iniesta. Rakitic ou Gomes en sentinelle ? Voire Masch ? La hiérarchie est tellement floue qu'on ne s'aventurera pas à miser un kopeck sur l'identité du titulaire en 4 (qui conditionnera évidemment le nom des starters en relayeur, ça se jouera entre Rakit, Gomes, Arda et Denis).

Il y aura aussi interrogation derrière, notamment sur les latéraux. Lucho va-t-il sortir ses as ou ses bis ? A droite en tout cas, la ferveur populaire (et ses récentes performances) réclame du Aleix Vidal... Mais le concernant, on ne jure vraiment de rien.

Devant, MSN ou pas MSN ? Il ne serait pas étonnant que notre bien aimé coach, qui mise tout sur sa triplette offensive, rempile avec Messi, Suarez et Neymar d'entrée. Mais pourquoi pas faire souffler les deux premiers (au profit de Turan et Paco), et les garder en réserve de la République si ça devait tourner au vinaigre ? 

 

Pressing tout terrain ?

On l'a vu lors de nul liguero au mois de Novembre, la Société Royale a quelques arguments pour contrecarrer les plans culés. Avec un pressing très haut dans la moitié de terrain barcelonaise, les Basques avaient fait vivre une mi-temps d'enfer à Piqué et sa bande, incapables de sortir proprement un ballon. Comme on peut le voir sur la passmap ci-dessous, le Barça avait eu une position moyenne basse sur le terrain du fait du pressing adverse. Surtout, on note la très faible relation entre les trois éléments du milieu de terrain, signe que les Catalans n'ont eu aucun loisir de poser le jeu comme ils savent le faire. Dans ce match où Rakitic s'était noyé et Messi avait énormément dézoné vers l'axe, la seule relation forte s'était établie dans le triangle de gauche avec notamment Alba et Neymar, et André Gomes dans une moindre mesure. Fiasco collectif dans la construction, survie à la limite de la noyade défensivement, ce match reste une des plus mauvaises prestations de la saison, et le FCB n'avait sauvé un point flatteur que grâce à un éclair de Neymar et Messi.

Positionnement bas, très peu de relation entre les joueurs : un peu sur le côté gauche mais nettement insuffisant au milieu (Source 11Tegen11 - Twitter @11tegen11)
Positionnement bas, très peu de relation entre les joueurs : un peu sur le côté gauche mais nettement insuffisant au milieu (Source 11Tegen11 - Twitter @11tegen11)

 

Visiblement échaudé par l'expérience vécu en Novembre, le Barça qui s'est déplacé jeudi dernier à Anoeta a paru jouer sa rencontre avec le précédent match gravé dans sa mémoire. De fait, les Blaugrana ont subi la pression mais s'en sont accommodés, n'hésitant pas à allonger (suivant la dialectique choisie, certains emploieront l'expression "se débarrasser du ballon") et donc souvent à rendre la gonfle à la Sociedad, dans un souci plutôt légitime de ne pas se mettre en danger tout seul. La passmap (ci-dessous) du dernier match est assez révélatrice de cette volonté de moins subir et reculer. Si la ligne d'attaque reste en moyenne très éloignée du la cage de Rulli (synonyme d'un Barça qui a peu appliqué un jeu de position dans le camp adverse, misant sur les contres et l'utilisation des espaces), la position des milieux de terrain est nettement plus haute, ce qui souligne que l'équipe a réussi a ne pas être acculée sur sa surface.

Dans les échanges, la présence d'Iniesta change tout puisqu'on note une différence fondamentale de relation entre lui, Busquets, Messi et Neymar, par rapport au match précédent qu'il avait manqué sur blessure. A gauche, s'il fallait l'illustrer, le poids de Digne et son entente avec Neymar notamment ne supporte pas la comparaison avec Jordi Alba.

Par rapport au match précédent, le milieu se situe plus haut et combine davantage, grâce à la présence d'Iniesta (Source 11Tegen11 - Twitter @11tegen11)
Par rapport au match précédent, le milieu se situe plus haut et combine davantage, grâce à la présence d'Iniesta (Source 11Tegen11 - Twitter @11tegen11)

 

Ce soir, faut-il s'attendre à ce que la Sociedad vienne chercher très haut le Barça comme elle a montré qu'elle en était capable ? C'est probable car l'équipe d'Eusebio a plutôt tendance à jouer à l'extérieur comme à la maison. Le Barça peut donc s'attendre à un début de rencontre sous pression, d'autant qu'il jouera sans ses régulateurs, Sergio et Andres, les plus à-même de détendre l'atmosphère quand l'oxygène se raréfie. La volonté catalane de profiter des espaces dans la profondeur dépendra évidemment des visages choisis par Lucho pour débuter la partie. Mais on imagine mal le FCB adopter devant son public une stratégie calculatrice comme à l'aller, stratégie qui avait assez largement empiété sur la qualité de jeu dont les spectateurs du Nou sont généralement assez friands.

 

Rendez-vous ce soir à 21h15 pour en avoir le cœur net.

 

 

Photo : Source Twitter @fcbarcelona_es

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Ju (jeudi, 26 janvier 2017 20:55)

    Roberto titulaire, la MSN aussi...
    Masch devant la défense, le pire choix en ce qui concerne la construction du jeu. Bizarre gestion de Rakitic également qui passe directement au banc après son bon match en 4 dimanche....

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....