Le match qui va conditionner la fin de saison

Face à l'Atletico dimanche, le Barça va jouer très gros. Sur tous les fronts. Pour continuer à croire en la Liga, évidemment, mais ce match sera aussi prépondérant pour juger de la force mentale de l'équipe, et sa capacité à être compétitive à nouveau. La fin de saison sera à ce prix.

 

Actuellement sur un fin fil quant à la suite de sa saison, le Barça se déplace dimanche au Calderon, pour un match qui sent la poudre. Tant au niveau du résultat que du contenu (et de l'attitude), le FCB est attendu au tournant. Toute sortie de route sera rédhibitoire et promettra un long chemin de croix d'ici à fin Mai.

 

Dynamiques opposées

A moins que vous ne vous réveilliez aujourd'hui-même d'une hibernation prolongée, vous n'êtes pas sans savoir que les Blaugrana font de la peine depuis des semaines, et particulièrement depuis le 14 février. Exterminés à Paris, les Catalans ne se sont pas refait la cerise (ni même le noyau) face à Leganes dimanche. Tactiquement et collectivement à la cave, ils inquiètent, pour la faire courte. 

Autant dire qu'il faudra d'autres ingrédients dans la recette du cocktail qu'ils préparent pour le déplacement à Madrid. Face à eux, un Atletico qu'ils viennent d'éliminer de la Copa del Rey, certes, mais au prix d'une efficacité qui a masqué la logique des choses. Bousculé et dépassé en nombre d'occasions dans les deux rencontres, le Barça ne méritait pas de se qualifier. Les Colchoneros qu'il va retrouver ce week-end ont plutôt bien digéré cette déception. L'équipe du Cholo sort de deux rencontres à quatre buts (et 3 dans celle d'avant), pour autant de victoires à l'extérieur à Gijon puis Leverkusen. Si la défense semble plus poreuse qu'aux grandes heures de Simeone (Moya n'étant pas Oblak, entre autres), la ligne de front est particulièrement en cannes, notamment le petit Kevin désigné Homme du Match deux fois de suite.

Seul motif de satisfaction pour les Barcelonais, ils auront eu une semaine complète de repos, ce qu'ils n'ont pas connu en 2017. Pendant ce temps-là, les Rojiblancos s'envoyaient pleine paluche en Champions à Leverkusen.

 

Directement décisif pour la Liga

On avait tendance à penser qu'aucun des poursuivants ne pouvait gagner la Liga, seul le Madrid pouvait la perdre... On n'en est pas encore là, mais les Livides ont fait un premier pas dans ce sens en allant s'incliner à Valence, brûlant à cette occasion un des deux jokers cachés dans le revers de leur veston.

Le maintien en vie du Barça au classement, et par corollaire dans sa fin de saison, était suspendu aux performances meringuées. Depuis mercredi soir, les Catalans ont à nouveau une grande partie de leur avenir entre leurs doigts de pied. Le Real se déplace à Villareal et pourrait encore perdre des plumes, Messi et ses petits copains feraient donc une excellente affaire comptable en revenant victorieux des bords du Manzanares. Et ils marqueraient les esprits comme un candidat très sérieux. A l'inverse, en cas de défaite face à l'ATM, le FCB laisserait passer une nouvelle chance de mettre la pression au classement. Une fois de plus. Peut-être une fois de trop.  

 

Test face à un gros dans l'optique du PSG

Au-delà du résultat, on attend du Barça face aux Matelassiers du contenu, et une révolte dans le comportement. Si rien ne change par rapports aux dernières sorties, les Blaugrana vont sombrer à Calderon et diront (probablement) au revoir à la Liga, avant un sort similaire en Champions dans quinze jours. Ce qui augurerait d'une fin de saison glauque, sans enjeu sportif et soumise aux tensions internes et autres rumeurs de remue-ménage. La transition entre le 8 Mars et le 27 Mai (finale de Copa) sera longue. Interminable.

Pour éviter d'en arriver là, le Barça doit se retrouver. Le match face à l'Atletico est un vrai test, qui dira s'il faut garder le livre 2016-17 encore ouvert ou s'il faut d'ores et déjà lorgner sur le chapitre suivant. Piqué et Iniesta, notamment, en ont appelé à l'orgueil du champion, et leur équipe doit retrouver ces vertus (et aussi quelques bases tactiques) pour se remettre au niveau. Gagner à Calderon serait une piqûre d'adrénaline qui galvaniserait tout le monde et donnerait un espoir supplémentaire pour une hypothétique remuntada face à Paris. 

Le Matelas rouge et blanc aura donc des allures de tremplin. A ne pas rater, pour (enfin) enclencher la bonne dynamique. 

 

 

Photo : Source Twitter @fcbarcelona_fra & @atletiFR

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....