Enfin du foot !!

Après un premier récital en semaine face à Gijon, et avant le rendez-vous majuscule face au PSG, le Barça a fait le plein de confiance en étrillant le Celta au Nou. Avec des individualités pleine paluche et un collectif bien supérieur aux dernières tendances. Suffisant pour une remuntada mercredi ? Pas sûr. Mais ça reste très encourageant pour la fin de la Liga.

 

Enfin !!! Alors que le Barça pataugeait dans son football (où dans l'idée que l'on s'en fait) depuis le début de l'année, voire avant, la semaine qui vient de se clore a ravivé de l'espoir dans les cœurs catalans. En même temps qu'il a rameuté les sourires sur les faciès, et les étoiles dans les yeux des enfants. A nouveau conquérant, plutôt très séduisant, le FCB nouveau semble arrivé. C'eut été mieux trois semaines plus tôt, mais on va faire avec.

 

Pas mal, ce 3-3-1-3

On a assez fracassé Luis Enrique et son manque de répondant tactique pour ne pas lui reconnaître ses mérites cette fois-ci. Si elle reste à valider au plus haut niveau d'adversité (le rendement face à l'Atlético n'a pas atteint les mêmes sommets que contre Gijon et Vigo), la nouvelle formule de Lucho a au moins eu la vertu de redonner un vent de fraîcheur au jeu de son équipe (à moins que ce ne soit l'annonce de sa non-prolongation qui ait libéré les joueurs...).

Ce 3-3-1-3 (toi, toi, mon tout, mon roi) sonne comme un refrain entêtant, surtout pour les adversaires lorsque Messi et Neymar sont connectés comme samedi soir. La modularité de ce système (passage en défense à 4 à la perte du ballon) est loin d'être dénuée d'intérêt, bien qu'elle nécessite plus d'automatismes. Toujours est-il qu'on n'a pas vu depuis des lustres Sergi Roberto aussi fringant que face au Celta. La remarque vaut également pour Rakitic et Busquets. Dans cette configuration new look, les Blaugrana ont retrouvé une main-mise sur le jeu au milieu, mais également une maestria dans le jeu à une touche et les combinaisons inspirées dans les périmètres réduits. Surtout, on a vu des joueurs beaucoup plus agressifs, ce qui a coïncidé avec le retour d'un pressing digne de ce nom. Comme on peut le voir sur la map des interventions défensives (voir ci-dessous), le Barça s'est montré capable de récupérations hautes, dans le camp adverse, qui ont souvent donné lieu dans la foulée à des situations sur le but de Sergio Alvarez. Tout le contraire du match du dimanche précédent au Calderon.

 

La carte des interventions défensives. A droite, face au Celta, des récupérations hautes, près d'un tiers dans le camp adverse. A gauche,face à l'ATM, la différence est nette avec un Barça sur le reculoir (Source : fcbarcelona.fr)
La carte des interventions défensives. A droite, face au Celta, des récupérations hautes, près d'un tiers dans le camp adverse. A gauche,face à l'ATM, la différence est nette avec un Barça sur le reculoir (Source : fcbarcelona.fr)

 

A noter que ce système, qui n'a que trois matches d'ancienneté, semble porter de meilleurs fruits à chaque partie. Ce sera à vérifier sur la durée, mais les joueurs sont peut-être en train de l'assimiler et de s'y familiariser. Il est d'ailleurs dommage que ces adaptations n'aient pas été testées plus tôt dans la saison. Luis Enrique avait bien mis à l'épreuve le 3-4-3 au début de l'automne (pas longtemps, car peu concluant), mais il s'agissait d'un milieu à 4 à plat, qui ne mettait pas nécessairement Messi en position de chef d'orchestre.

 

Quelques imperfections

Très certainement, l'équipe d'Enrique a joué sa meilleure partition de la saison face aux Celtes. Un contenu qui nous a rappelé les meilleures heures de cette Dream Team. Mais tout n'a pas été parfait, et les quelques couacs que l'on a pu observer devront être gommés d'ici au 8 Mars, si le Barça veut croire aux chances de sa remuntada. Défensivement, malgré une prestation d'ensemble plutôt solide et rassurante, les Blaugrana ont concédé trop d'occasions nettes. La clean sheet est un trompe l'oeil, Roncaglia, Wass et Iago Aspas ont tous trois goinfré des balles de buts aux alentours du point de péno. Pas certain que Cavani, Draxler ou Di Maria soient aussi maladroit. On avait déjà eu vent de certains courants d'air mercredi, notamment Busquets qui avait eu un peu de mal à faire l'ascenseur entre sa position de sentinelle et celle de central.

Autre sujet de question, l'animation du côté droit souffre toujours de la comparaison avec l'autre bande. Si SR20 s'en sort mieux un cran plus haut, on reste moyennement convaincu par Rafinha. Ses copies ne sont pas à rouler en boule et jeter dans la corbeille à papier, mais son profil n'est pas idéal pour animer le couloir. Le fait qu'il soit placé en faux-pied n'aide pas, mais surtout, il reçoit constamment le ballon en étant mal orienté, toujours de dos au jeu et pas  tourné vers l'avant. Sa propension à toujours contrôler la gonfle avec la semelle comme un joueur de futsal contribue également à ralentir le jeu. On aimerait bien voir Denis Suarez dans ce rôle, lui qui a plus la tête d'un ailier...

 

L'efficacité, thème central.

Face à Gijon puis au Celta, les Catalans ont fini par exploser les compteurs et transformer le score en goleada. A chaque fois, ils ont sur-performé offensivement comme en attestent les Expected Goals (6 buts pour un xG de 3,62 puis 5 buts pour un xG de 2,37), ce qui reste une constante de leur saison puisque le Barça est en Europe l'attaque au meilleur taux de conversion derrière Monaco. Mais contre Paris, il faudra aller plus loin que la sur-performance routinière, il faudra être insolent de réussite. Plus de place aux doubles poteaux comme pour Suarez et Messi ou autres face-à-faces asthmatiquement négociés par Rafa Alcantara. Pour arriver à eliminer Paris, il faudra friser le 100%. Surtout sur les premières situations. Histoire de faire pencher la balance du bon côté.

 

 

Photo : Source Twitter @fcbarcelona_fra

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....