Barça - Real : où ont-ils perdu leur points ?

Vainqueur sur le fil à Bernabeu, le Barça a revu à la hausse ses chances de finir la saison avec les lauriers de la Liga sur la tête. Mais le Madrid conserve la main, s'il fait carton plein d'ici à la ligne d'arrivée. Avant de se projeter sur le sprint final, petit coup d'oeil dans le rétro, pour voir où Blaugrana et Blancs ont perdu des points. Et donc potentiellement, le titre.

 

Au coude à coude sur la première marche du podium, le Barça et le Real poussent leur millénaire rivalité jusque dans les poncifs qui jonchent les colonnes journalistiques comme les débats de comptoirs PMU. "Le titre se gagne dans les affrontements directs avec les gros"... "La Liga se joue dans les matches contre les adversaires supposés inférieurs"... Même sur ces grandes pensées philosophiques, Barcelone et Madrid s'affrontent. Et se divisent.

 

Barça : gaspillage dans le ventre mou

 

 

Dans le tableau ci-dessus (représentant les résultats face aux équipes en fonction de leur classement), il saute aux yeux que les Catalans n'ont perdu de rencontres que face à des équipes classées 10ème ou au-delà. A contrario, le bilan est plutôt bon dans les mano-a-mano face aux gros calibres, puisque l'équipe de Luis Enrique n'a perdu aucune rencontre face aux équipes du Top 6. Un bémol, aucune défaite certes mais un nul contre chacun, hormis le Séville de Sampa. Face aux deux mastodontes de la capitale, le Barça avait concédé des nuls plutôt mal payés au Nou, mais a su gagner assez flatteusement sur les pelouses adverses.

Si le Barça venait à perdre la Liga, il l'aurait laissée filer au gré des points perdus contre les équipes du ventre mou : Alaves, Betis, Malaga ou Deportivo.

 

Bilan face au Top 6 : 5 V - 4 N = 6 points perdus

 

Bilan face au Bottom 10 : 13 V - 2 N - 3 D = 11 points perdus

 

Bête noire : Malaga (N - D) 

 

Calendrier de fin de saison :

Sur la physionomie de sa saison, le Barça ne semble pas devoir craindre grand-chose des réceptions d'Osasuna puis Eibar. Matches potentiellement à risque face à Villareal (nul à l'aller au Madrigal) et sur les pelouses de l'Espanyol et Las Palmas (équipes du ventre mou).

 

Real : plus difficile contre les gros

 

 

Contrairement à son Némésis, le Real Madrid a parfaitement (ou presque) fait le boulot dans le bas de classement. Mises à part les indigestions causées par Las Palmas (à chacun sa bestia negra), les Livides n'ont à déplorer qu'une défait à Valence (pas vraiment à sa place au classement) face aux adversaires situés derrière Eibar, 8ème. Par contre, lorsque la route s'élève, la calèche blanche a tendance à laisser tomber des points sur les bas-côtés. Face au top 5, les Laiteux ne comptabilisent que deux victoires. De plus, cette relative faiblesse se matérialise dans leur duel direct face au Barça, dans lequel ils ont perdu le goal-average particulier, ce qui leur coûte aujourd'hui la tête. C'est certainement dans ces altitudes que l'équipe de Zidane aura abandonné le graal, si toutefois il venait à lui échapper.

 

Bilan face au Top 6 : 4 V - 3 N - 2 D9 points perdus

 

Bilan face au Bottom 10 : 14 V - 2 N - 1 D = 5 points perdus

 

Bête noire : Las Palmas (N - N) 

 

Calendrier de fin de saison :

 

Sur la dynamique de son exercice, le Real (qui peut se permettre un nul pour être champion) semble avoir un calendrier favorable, avec 5 de ses 6 matches face à des adversaires classés 10ème ou au-delà. Attention néanmoins aux rencontres piégeuses au Celta et face à Valence. Et évidemment danger pour la réception de Seville, qui l'avait battu à l'aller au Pizjuan (fin de la série de 42 matches sans défaite).

 

Conclusion

Même si chaque équipe aura à faire face à deux-trois matches "relativement" piégeux, Barça et Real devraient être capables de faire carton plein, surtout dans la dernière ligne droite menant au trophée. Avantage Madrid donc, a priori, avec un match supplémentaire à jouer. Mais les Meringues auront aussi à gérer la Champions, où ils laisseront (espérons-le) quelques plumes...

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Thorfinn (mercredi, 26 avril 2017 18:36)

    Incroyable quand même ce constat, maintenant comment l'expliquer ? Comment expliquer que le Barça ait eu autant de mal contre les équipes "moyennes" du championnat alors qu'il s'en sort bien contre les gros ? Perso je pense que c'est à cause Lucho et de ses expérimentations tout au long de la saison sur ce genre de matchs (équipe bis, changement de système sans les joueurs cadres, etc)... Il a quand même une proportion à faire tourner (un peu n'importe comment) dès que l'adversaire est moins impressionnant. Si on ressort les compos de départ des nuls et surtout des défaites du Barça cette saison, je pense qu'on y trouverait beaucoup de joueurs au statut de remplaçants (Mathieu, Gomes, Digne, etc).

  • #2

    Ju (mercredi, 26 avril 2017 18:43)

    Bonne question... peut-être un peu de suffisance dans certains matches, des remplaçants pas au niveau (là c'est la gestion de LE que je pointerais du doigt). Les CPA aussi, à La Corogne par exemple c'est ça qui te coûte le match.
    Apres c'est normal de passer à côté de temps en temps, mais là c'est trop. Malgré ça on peut encore finir avec 90 pts. Ce qui ne sera peut-être pas suffisant...

  • #3

    Thorfinn (dimanche, 30 avril 2017 15:30)

    Oui, les CPA, la suffisance et la gestion de Lucho, on est d'accord. C'est vraiment rageant de réussir les confrontations contre les gros et les déplacements les plus difficiles (Real, Seville, Valence, Atlético) pour finalement perdre le titre contre Alavès, Malaga et le Depor !

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....