Classement : le bilan à la trêve

Débarqué à la trêve sur son raffiot d'invincibilité, le Barça peut confortablement passer les fêtes, au chaud, en regardant dans son rétroviseur la horde de poursuivants s'agiter dans le lointain. Fort d'un bilan chiffré proche de la perfection, Valverde a bien mérité son magnum de Cava, en attendant de se projeter vers les conquêtes du printemps.

 

La dernière journée de Liga, 17ème du nom et échelonnée sur toute la semaine pour des besoins vaguement télévisuels, aura pris pour les Blaugrana la forme d'un Calendrier de l'Avent des bonnes nouvelles. Depuis mercredi dernier, à chaque jour son sourire, directement corrélé à la défaite d'un concurrent direct dans la course au titre. A la chute inaugurale de Séville, se sont ajoutées celles de l'Atlético vendredi puis celle de Valence samedi, juste après le feu d'artifice dans les vestiaires du Bernabeu. Mathématiquement, c'est donc l'affaire du siècle (restons modestes, de la fin d'année) pour un Barça qui a creusé un fossé confortable sur son quatuor en chasse-patates.

 

Classement en relief

 

Classement en relief, réel et selon les Expected Points (source : Understat.com)
Classement en relief, réel et selon les Expected Points (source : Understat.com)

 

Comme on peut le constater sur le classement en relief ci-dessous, les Blaugrana ont asséné un coup de collier qui laisse la Liga au bord du KO. L'ATM se trouve relégué à 9 points, Valence à 12 et le Real, orphelin d'un match, à 14 unités. En comparant ce classement à un classement virtuel du "mérite" selon les Expected Goals, on note encore une fois que l'avance prise par le Barça résulte directement de la sous-performance Merengue.

Parmi les cinq premiers de la clasificacion, tout le monde sur-performe (de façon assez conséquente d'ailleurs, l'ATM affiche un +10 pts par exemple) sauf l'équipe de Zidane, dont le temps de passage accuse un retard de 6 points. Rhédibitoire...

De son côté, le Barça maintient son niveau de surperformance. Lors de notre dernier bilan au moment de la trêve internationale de Novembre, l'équipe d'Ernesto cumulait 5,13 points de plus que son bilan attendu. Un mois et demi plus tard, cette avance est de 4,47 points. Si l'on compare ces chiffres aux autres leaders des grands championnat (voir ci-dessous, source Understat.com), on observe que les Catalans sont bien calés au cœur du peloton. Leur surperformance n'est pas anormalement élevée, leur position au classement n'est donc pas un trompe-l'oeil.

 

FC Barcelone :                     +4,47                      

Manchester City :                +6,74

Bayern Munich :                  +5,77

Paris Saint-Germain :         +4,42 

Napoli :                               +3,81

 

Sur le continent, le FCB se classe 17ème des équipes qui surperforment le plus. Il était 11ème lors de notre dernier état des lieux.

 

Classement dynamique

 

 

La phase aller n'affichera complet que dans une paire de journées, au soir d'un déplacement historiquement piégeux pour le Barça à Anoeta. Néanmoins, au moment de sortir le mazapan et les cotillons, les Culés peuvent regarder leur première moitié de saison avec la satisfaction du travail bien fait, arithmétiquement parlant tout du moins. Le seul véritable accroc a eu lieu au Nou face au Celta, dans un match où Messi et consorts ont croqué devant les buts, et payé au prix fort la blessure d'Umtiti. Mis à part ce contre-temps, les comptes catalans sont tout à fait bien tenus. 100% d'efficacité face aux équipes du ventre mou et du bas de tableau, et un bilan plus que sérieux face au top 5.

Surtout, le FCB vire en tête alors qu'il a dû affronter un calendrier assez peu favorable. Hormis le FC Seville qui s'est déplacé au Camp Nou, c'est sur terrain adverse que les Barcelonais ont affronté toutes les pointures de Liga. Déplacements chez l'Atlético, Valence, le Real, Villareal et Bilbao, autant d'équipes que le leader aura l'avantage de recevoir dans la dernière ligne droite vers le titre.

 

 

En panne d'efficacité en tout début de saison, le Real a laissé 10 points en route face au ventre mou du championnat. Un "décapoints" qui fera défaut aux Royaux toute l'année pour réellement pouvoir se mettre dans la course. On notera également que l'équipe du plus grand joueur de l'Histoire n'a pas été capable de s'imposer contre les trois équipes qui composent le podium.

Concernant les Colchoneros, la défaite sur le terrain de l'Espanyol vient anéantir l'invincibilité liguera des hommes du Cholo. Abonnés aux nuls face aux équipes de tête, les Matelassiers ont beaucoup voyagé, travaux de finition du Wanda obligent, et auront donc un calendrier favorable sur la phase retour avec une flopée de matches à domicile.

 

 

Contender du tout début de saison, le FC Séville a depuis complètement explosé en vol. Défaits par toutes les équipes du top 4 (à chaque fois à l'extérieur il est vrai), dont deux corrections reçues à Mestalla et au Bernabeu, les Andalous affichent déjà six défaites, et un retard qui semble inéluctable. On ne parle évidemment plus de course au titre, mais la lutte pour le strapontin en Champions va être ardu à aller chercher. D'autant plus qu'il faudra composer désormais avec un nouvel entraîneur...

Bonne surprise de la saison, le FC Valence rentre petit à petit dans le rang. Dauphins du Barça il y a encore un mois, les Che pointent aujourd'hui virtuellement au 4ème rang (en considérant que le Madrid gagnera son match en retard). Si les Valencians ont fait le job face aux très gros (trois nuls et victoire contre Séville), ils ont craqué face aux équipes qui briguent l'Europa League, avec trois défaites face à Villareal, Eibar et Getafe. C'est là que Marcelino et sa clique doivent chercher la raison de leur retard sur le Barça.

 

On se retrouve demain pour le bilan à la trêve sur les Expected Goals.

 

 

Photo : Source Twitter @fcbarcelona_fra

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....