Le cul entre deux blocs

Large vainqueur de Lyon en Huitièmes retour de Champions, le Barça a offert une nouvelle fois un double visage. Côté pile, un bloc haut et une pression dans le camp adverse en première mi-temps. Côté face, un bloc bas et un jeu de transition après les citrons. Une dichotomie qui, au final, colle peut-être plus aux exigences de la Champions qu’à l’ADN du club.

 

Manita, certes. Mais également un gros quart d’heure de flottement durant lequel le Barça, devant 2-1 au planxot, n’en menait pas large et se trouvait à un petit pion d’avoir la tête d’un potentiel éliminé. Il y a donc d’autres histoires à raconter sur ce match que celles de penalty fantôme et de scandale du VAR. En premier lieu, celle de ce Barça habitué à jouer à Jekyll & Hyde, dominateur omnipotent qui accepte par la suite de se laisser soumettre.

 

Retrouvez l'intégralité de cet article sur Barça Inside, à lire ici.

 

 

Photo : Josep Lago / AFP pour barcainside.com

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous aimez le style

de Blograna.com,

n'hésitez pas à

cliquer sur "J'aime"!

Un autre football est possible. Près de chez vous.

Si vous aimez Blograna.com, vous aller vous régaler sur Alterfoot.com

Passer le mot autour de vous....